Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Waddle

Le baptême des enfants

10 Mars 2012 , Rédigé par Le blog de Waddle Publié dans #Etudes et réflexions

Bonjour mes amis, mes frères, ou plutôt bonsoir. J'espère que vous allez bien.

Cela fait près de deux mois que je n'avais rien écrit, et aujourd'hui, je viens briser ce silence avec une nouvelle reflexion sur: le baptême des enfants.

 

http://www.lehavre.catholique.fr/contenu/photos/archives/sacrements/bapteme%2002.jpg

 

Cette reflexion m'a été inspirée par une discussion à laquelle j'ai assisté indirectement. Il y avait d'un côté, une famille chrétienne qui voulait baptiser un enfant, et de l'autre des amis (chrétiens également) qui ne voulaient pas assister à ce baptême, car contraire à leur foi chrétienne, selon eux.

 

Le baptême des enfants, pratiqués par les catholiques et les protestants luthériens et réformés, mais non pratiqué par les évangéliques, les baptises, et les pentecôtistes.

 

Les catholiques en effet, sont connus pour effectuer le baptême des enfants. Selon eux, cela vient du fait que Jésus a donné sa vie pour tout le monde, y compris pour les enfants, et surtout du fait que Jésus avait un amour particulier pour eux: « Laissez venir à moi les petits enfants » (Mathieu 19.14). Selon la tradition catholique, le baptême de l'enfant signe également son entrée dans la communauté de l'église, ou communauté des chrétiens.

 

Les évangéliques, au contraire pensent que baptiser un enfant n'a pas de sens. Pour la simple et bonne raison que le baptême doit être un choix conscient de chaque personne, qui décide de son propre chef de suivre Dieu, par l'intérmédiaire du Seigneur Jésus.

 

Par contre, il y a une "cérémonie" qui est parfois effectuée par certains évangéliques, c'est la "présentation des enfants". Cette cérémonie est inspirée d'une pratique de l'Ancien Testament qui consistait à présenter au temple, les enfants de 40 jours. Aujourd'hui, elle est faite sans protocole particulier et elle consiste en général  à remercier Dieu pour l'enfant en question, et prier que cet enfant suive la voie du Seigneur.

 

Et nous, que devons-nous faire?

 

Avant d'y répondre, j'aimerais d'abord dire que, dans la foi, nous n'avons pas à être des puristes ou des traditionnalistes dont la volonté est de reproduire avec exactitude des schémas pré-existants. Ce qui compte, ce n'est donc pas si ce qui est effectué est prescrit ou non par la bible, mais de savoir quel est l'objectif de ce qui est effectué.

 

Ce serait donc une fausse question de se demander, comme beaucoup le feront: "Le baptême des enfants est-il biblique? et c'est vrai pour beaucoup d'autres débat. La question à se poser est plutôt: "Le baptême des enfants est-il une bonne chose? Une mauvaise chose?" et surtout, concernant la discussion à laquelle j'ai assisté indirectement: "Le baptême des enfants est-il une si mauvaise chose qu'il devient impératif de refuser d'assister à un tel évènement?" Dit autrement, "baptiser un enfant est-il un péché contre Dieu?" (ce qui pourrait expliquer qu'on se refuse à assister à une telle cérémonie, pour ne pas participer à un péché.

 

 

Quel est donc l'objectif du baptême dans la bible?

 

Le baptême dans la bible, n'est qu'un rituel. Un rituel symbolique qui a une signification. Pour le baptême de Jean Baptiste, il signifiait simplement la repentance. Pour le baptême des chrétiens de la nouvelle alliance, cela signifie accepter de suivre le Seigneur Jésus. Comme je dis bien, il s'agit d'un rituel qui n'est qu'un symbole de la réalité.

 

Dit autrement, ce n'est pas le baptême en lui même qui est important, mais c'est bel et bien l'état d'esprit qui est important.

 

La bible nous donne un exemple de quelqu'un qui n'avait pas reçu le baptême "légal", mais qui pourtant était bel et bien dans la volonté de Dieu:

 

Actes

 

18.24
Un Juif nommé Apollos, originaire d'Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Écritures, vint à Éphèse.
18.25
Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d'esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu'il ne connût que le baptême de Jean.
18.26
Il se mit à parler librement dans la synagogue. Aquilas et Priscille, l'ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.
18.27
Comme il voulait passer en Achaïe, les frères l'y encouragèrent, et écrivirent aux disciples de le bien recevoir. Quand il fut arrivé, il se rendit, par la grâce de Dieu, très utile à ceux qui avaient cru;
18.28
Car il réfutait vivement les Juifs en public, démontrant par les Écritures que Jésus est le Christ.

 

Dans ce passage, on voit que Apollos n'avait reçu "que" le baptême de Jean, qui n'est pas exactement le baptême des chrétiens. Et pourtant, il est présenté par la bible comme un homme exemplaire, qui prêchait Jésus, et qui s'opposait aux juifs en leur démontrant que Jésus était le messie.

 

Va t'on remettr en cause la vérité de sa foi parce qu'il n'a pas fait un baptême "selon les normes"? Je crois que cela n'aurait aucun sens.

 

Une autre anecdote, toujours dans Actes. Les apôtres se sont rendus compte que des païens, qui n'étaient même pas baptisés, avaient reçu le Saint Esprit.

 

 

Actes 10.47

Alors Pierre dit: Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint Esprit aussi bien que nous?

 

Dans ce passage on voit que Dieu n'a pas attendu que des personnes soient baptiser pour leur donner son Saint Esprit... Tout cela pour préciser que le baptême n'est qu'une symbolique, qu'il ne faut pas confondre avec la réalité.

 

Partant de là, même s'il est vrai que la bible ne parle pas du baptême des enfants, peut-on dire que le fait de baptiser les enfants, dans l'objectif de les confier à Dieu, est une mauvaise chose? Va t'on refuser d'aller à une cérémonie de baptême d'enfant, parce que cela ne correspond pas à nos croyances, alors qu'il s'agit malgré tout d'une manifestation de joie, et de la volonté des parents de mettre l'enfant dans les voies du Seigneur?

 

Certains me diront peut-être que le baptême d'enfants est une mauvaise chose, parce qu'on n'a pas laissé à l'enfant le choix de choisir sa voie... Mais d'une part, rien ne l'oblige à suivre cette voie plus tard (il ne s'agit que d'un chemin proposé et non pas imposé), et d'autre part, n'est ce pas tous les jours que nous faisons des choix pour nos enfants?

 

Pour les chrétiens qui amènent leurs enfants à l'église, leur ont-ils laissé le choix par exemple de choisir l'Islam ou d'aller dans une mosquée? 

 

Pour les chrétiens qui préfèrent par exemple "présenter l'enfant au Seigneur", ont-ils laissé le choix à l'enfant? Qui sait si cet enfant, plus tard, n'aurait pas préféré être présenté à Bouddha?

Bref, tout cela pour dire, avec humour, que le choix de la décision personnelle de l'enfant est un faux problème.

 

A titre personnel, je ne suis pas un fan du baptême des enfants ( pas non plus des présentations des enfants, car selon moi, c'est une manière déguisée de faire un baptême, mais en respectant les règles ), mais ça ne m'empêchera aucunement d'aller soutenir une famille qui passe par ces cérémonies.

 

Vais-je refuser d'assister à la première communion de quelqu'un qui décide de s'engager avec le Seigneur parce que je ne crois pas en cela ou parce que la bible ne parle pas de la "première communion"?

 

De façon générale, dois-je refuser de mettre pied à l'église catholique sous prétexte que je ne suis pas en accord avec tous ses enseignements?

 

Jésus lui même marchait avec des publicains, des "gens de mauvaise vie", sommes-nous plus grand que lui au point de refuser de "seulement" participer à un baptême ou aucun péché n'est commis?

 

L'apôtre Paul disait:

 

Actes:

10.27
Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez aller, mangez de tout ce qu'on vous présentera, sans vous enquérir de rien par motif de conscience.
10.28
Mais si quelqu'un vous dit: Ceci a été offert en sacrifice! n'en mangez pas, à cause de celui qui a donné l'avertissement, et à cause de la conscience.
10.29
Je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l'autre. Pourquoi, en effet, ma liberté serait-elle jugée par une conscience étrangère?
10.30
Si je mange avec actions de grâces, pourquoi serais-je blâmé au sujet d'une chose dont je rends grâces?
10.31
Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.
10.32
Ne soyez en scandale ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l'Église de Dieu,

 

Paul nous explique ici magnifiquement, que, de façon générale, lorsque nous reçevons une invitation, nous pouvons y aller tranquille, SANS NOUS ENQUERIR DE RIEN PAR MOTIF DE CONSCIENCE. Il s'agit simplement de tout faire avec action de grâce. Si donc on nous invite à un baptême, bah, rendons grâce à Dieu, allons y en rendant gloire à Dieu pour l'enfant qui sera baptisé et qui sera donc pour ses parents, emmené dans la communauté des chrétiens!

 

Et ce serait donner une grande preuve d'amour à ces parents, en les soutenant et en les assistant avec amour, et ce serait donc parfaitement en accord avec les enseignements de Jésus.

 

La seule chose qui devrait nous empêcher de soutenir des proches, de participer à quelque chose avec des proches, c'est le fait qu'il y ait un rapport avec le mal ou le péché.

Evidemment, si quelqu'un nous invite à une fête ou il s'agit de boire du sang, ou violer des enfants, ou voler des gens, il est clair que nous ne devons pas y participer.

Mais aller participer à un baptême d'enfant, au pire des cas, nous allons assister à une erreur théologique.

Mais croyez vous vraiment que c'est cela que Dieu va regarder? Dieu est celui qui sonde les reins et les coeurs, et c'est ce qu'il y a dans nos coeurs qu'il jugera, pas nos rituels, pas nos pratiques, et pas même nos croyance.

Souvenez-vous toujours, frères et soeurs, en toutes circonstances, de la base de la foi chrétienne enseignée par Jésus:

 

Aime Dieu de tout ton coeur, et aime ton prochain comme toi même.

 

Pour tout le reste, personne n'est parfait.

 

Que Dieu vous bénisse!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

blog pudeur&modestie 24/04/2014 16:33

Mais, Waddle cite l'apôtre Paul ? (humour inside) ;)

Globalement je suis d'accord avec toi. Je pense que certains font de la présentation des enfants une forme de "baptême" à la évangélique, ce qui n'est pas forcément une bonne chose.

Je ne suis pas contre la présentation d'enfant à condition de le reconnaître pour ce qu'elle est : une tradition évangélique gentillette qui fait un peu un pied de nez au baptême catholique des nouveaux-nés. C'est drôle car je pensais parler de cela dans un article un de ces 4' :)

Par contre, je suis contre le baptême des enfants, mais cela ne m'empêche pas d'assister à un baptême catholique si j'y suis invitée (bon j'avoue, j'y vais par politesse c'est tout).

Par contre s'est posée une fois pour moi la question d'un chrétien évangélique qui avait épousé une catholique ... s'il avait fait baptiser son enfant, je n'y serai pas allée car j'aurais cautionné à mon sens ce baptême qui (d'un point de vue évangélique) ne veut rien dire, et j'aurais considéré que ça aurait été un acte de renoncement à la foi de la part de ce chrétien. (Bon finalement, l'enfant n'a pas été baptisté). Tout ça pour dire qu'en fait, c'est du cas par cas, et qu'on doit, chacun et chacune, agir par conviction, usant si besoin de la prière pour être éclairé le cas échéant.

Comme tu l'a cité : "faîtes tout pour la gloire de Dieu"

Waddle 24/04/2014 19:20

Hello chère soeur,

En effet je comprends. Ton problème est surtout qu'il soit baptisé dans une église catholique.

Bref, chacun ses convictions. Moi j'y serais allé sans le moindre problème :-)

Surtout s'il a épousé une catholique. D'ailleurs, tu n'es pas allé au mariage pour protester contre le fait qu'il ait épousé une catholique? :-)

Car à partir du moment où sa femme est catholique, il faut bien intégrer que le choix du futur et de la vie spirituelle de l'enfant ne dépend pas que du père.

Salutations fraternelles.

blog pudeur&modestie 24/04/2014 18:39

correctif :
ça ne te semble pas un peu étrange ?

blog pudeur&modestie 24/04/2014 18:38

Un frère évangélique qui fait baptiser son enfant à l'église catholique, ça ne te semble pas un étranger ?

Moi je trouve ça un peu "borderline" quand même.

Waddle 24/04/2014 16:59

Bonjour soeur,

Mais je cite Paul et je continuerai toujours à le citer :-)

Sinon, je comprends très bien que tu sois contre le baptême des enfants pour les raisons déjà évoquées. Ce que je comprends moins, c'est le fait de ne pas aller s'il s'agit de l'enfant d'un évangélique.

Car ça veut dire que non seulement tu considères que ça ne sert à rien, mais en plus tu considères que c'est une MAUVAISE CHOSE...?

Même si on peut considérer que c'est inutile, en quoi dans l'absolu est-ce si mal de baptiser son enfant?

Et même si on s'appuie sur la bible, il est possible que des enfants se soient fait baptiser.

Dans Actes 10. 47-48, on dit que Corneille s'est fait baptiser "avec toute sa famille". Il est très probable qu'il y avait des enfants dans sa famille.

Dans Actes 16.15, c'est la même chose. La bible dit que Lydie a été baptisée "avec toute sa famille".
Actes 16.33, encore idem. Le geolier est baptisé, "lui et tous les siens".

Actes 18.8 , pareil.

Bref, il est très probable que les apôtres aient baptisé des enfants, et qu'ils baptisaient des familles entières lorsqu'ils arrivaient dans une maison et que le chef de famille croyait.

On peut ne pas y adhérer mais de là à considérer ça tellement grave au point de refuser d'y aller pour un frère évangélique, je trouve cela étonnant :-)

Salutations fraternelles, comme d'habitude :)

lore 01/04/2014 11:46

Bonjour,

D'abord dire ceci '' qui compte, ce n'est donc pas si ce qui est effectué est prescrit ou non par la bible, mais de savoir quel est l'objectif de ce qui est effectué '' c'est pas bien mais alors pas bien du tt. Évidemment de savooir si. E qu'on fait est prescrit par la Bible est primordial !! La Bible est pr tt chrétien un code de conduite !! Il faut faire seulement ce qui est prescrit tt en comprenant ce que l'on fait évidemment.

Bon pour ma part concernant le baptême des enfants étant chrétienne -aucune religion seulement chrétienne dc de Christ :-)- bah ça n'a pas de sens étant donné que le baptême a un sens lorsque l'on prend conscience de qq chose, or un enfant n'a pas de conscience. Mais je suis pour la présentation de l'enfant à Dieu qui est une manière pr moi de consacrer l'enfant à Dieu et de demander à Dieu de le garder jusqu'à jusqu'à jusqu'à.

QDVB

Waddle 01/04/2014 11:52

Bonjour Lore, tu continues à parcourir le site sataniste? :-)

Pourquoi présenter l'enfant à Dieu alors que l'enfant n'est pas conscient non plus?

De la même manière que tu présentes l'enfant à TON DIEU, certains pourront dire que tu ne lui laisses pas le choix de choisir son Dieu et de choisir son parcours. Donc si tu veux être rigoureuse, tu ne dois même pas présenter ton enfant à Dieu.

En réalité, la présentation de l'enfant à Dieu chez les protestants est une manière déguisée de faire des baptêmes, en faisant semblant de respecter la bible.

Sandy 31/10/2013 10:09

Bonjour à tous,
Voilà une question que nous nous sommes posée ces derniers mois en tant que parents et croyants.
Elevés dans la culture catholique, mon mari et moi avons décidé, alors que nous étions jeunes adultes, de lire la bible... Nous avons compris que nous n'étions pas chrétiens et avons reçu le baptême que nous considérons comme celui de notre choix...
Néanmoins, ce baptême biblique qui marque notre nouvelle naissance et implique une repentance, concerne- t-il les enfants nés dans des familles chrétiennes qui sont instruits du Seigneur dès leur naissance ? La bible ne parle pas des enfants nés dans les familles converties. A ce moment- là on peut considérer cet acte comme une volonté des parents de consacrer l'enfant à Dieu. Et dans ce cas, pourquoi ne pas baptiser les enfants jeunes. On peut attendre qu'ils aient 2-3 ans pour se rendre compte mais même s'ils sont bébés...
Qu'en pensez-vous ?

Sandy 31/10/2013 10:09

Bonjour à tous,
Voilà une question que nous nous sommes posée ces derniers mois en tant que parents et croyants.
Elevés dans la culture catholique, mon mari et moi avons décidé, alors que nous étions jeunes adultes, de lire la bible... Nous avons compris que nous n'étions pas chrétiens et avons reçu le baptême que nous considérons comme celui de notre choix...
Néanmoins, ce baptême biblique qui marque notre nouvelle naissance et implique une repentance, concerne- t-il les enfants nés dans des familles chrétiennes qui sont instruits du Seigneur dès leur naissance ? La bible ne parle pas des enfants nés dans les familles converties. A ce moment- là on peut considérer cet acte comme une volonté des parents de consacrer l'enfant à Dieu. Et dans ce cas, pourquoi ne pas baptiser les enfants jeunes. On peut attendre qu'ils aient 2-3 ans pour se rendre compte mais même s'ils sont bébés...
Qu'en pensez-vous ?

Sandra 13/03/2012 14:13


Coucou Loic,


Ton article, comme je te l'ai déja dit, est pour moi très édifiant parce que je partage le même avis.Je pense que le baptême des enfants est d'une façon générale une façon de le présenter à Dieu,
de le faire rentrer "officiellement" dans la famille chrétienne, de lui proposer un chemin de vie...après comme je l'ai toujours dit, libre à chacun d'assumer ses choix et ce serait mal venu de
ma part de les juger..Puisse  Dieu nous éclairer et nous accompagner..