Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Waddle

Jésus et les fausses doctrines ou les fausses réligions (Partie 2)

24 Novembre 2010 , Rédigé par Waddle Publié dans #Etudes et réflexions

Alors, Jésus, libéral ou radical?


Jusqu'ici, d'après nos exemples, Jésus est libéral par rapport à la loi écrite qu'il contredit à plusieurs reprises, mais ne transige pas lorsqu'il s'agit de mettre en avant l'amour du prochain, la miséricorde.

 

Si on prend par exemple le cas du divorce que Jésus interdit, certains diront peut-être: "Jésus est encore plus radical même que la bible, puisqu'il interdit ce qui est autorisé". Oui c'est vrai. Sauf qu'en relisant bien dans le contexte, on voit que Jésus ne s'adresse qu'aux hommes lorsqu'il parle de répudiation, car les hommes abusaient de ce "droit" donné par Moïse, pour répudier les femmes dont ils n'avaient plus envie. Donc ici, Jésus n'est pas entrain de se radicaliser par rapport à Moïse, mais plutôt réparer cette injustice qui consistait à pouvoir, sans raison, se débarrasser de sa femme, avec une simple lettre.

 

Voyez d'ailleurs comment c'était écrit dans la loi de Moïse:

 

Deuteronome 24.1 Lorsqu'un homme aura pris et épousé une femme qui viendrait à ne pas trouver grâce à ses yeux, parce qu'il a découvert en elle quelque chose de honteux, il écrira pour elle une lettre de divorce, et, après la lui avoir remise en main, il la renverra de sa maison.

 

 

Alors, Jésus a-t-il déjà dénoncé des fausses doctrines ou fausses religions?

 

A ma connaissance, jamais. Ou plutôt (soyons précis), je n'ai jamais vu Jésus condamner une attitude religieuse quelconque, si cela n'avait pas de rapport avec l'amour et la justice.

On a par exemple vu Jésus qui s'est opposé avec intelligence à la lapidation de la prostituée, Jésus qui s'est opposé à la vengeance, Jésus qui s'est opposé à la répudiation, etc..., alors que toutes ces choses étaient bel et bien écrites dans la loi de Dieu.

 

Nous sommes petit à petit, entrain d'arriver à la conclusion que, pour Jésus, dans la véritable loi de Dieu, aucune loi, fut-elle écrite dans ce qu'on appelle "parole de Dieu", n'est au-dessus de la loi de l'amour.

Regardez la parabole du bon samaritain. Jésus prend un samaritain comme exemple de celui qui est agréable aux yeux de Dieu, alors que les Samaritains à l'époque étaient considérés comme des "païens" d'aujourd'hui.

Mais il y a un exemple que j'aime bien, car il est souvent utilisé un peu hors contexte, pour faire croire que Jésus était un radical de la parole de Dieu coute que coute.

Lisons ce passage où je vais surligner en très gros, la partie qui est souvent citée (sans le passage complet):

 

 

15.3 Il leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition?

15.4 Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.

15.5  Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est une offrande à Dieu, n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère.

15.6  Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.

15.7  Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit:

15.8  Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.

15.9  C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.

 


Ce que j'ai surligné en gros, c'est la partie souvent utilisée pour dire que Jésus ne supportait pas qu’on enseigne des choses qui ne sont pas des commandements divins. Et donc, qu’il condamnerait farouchement toutes les traditions humaines, les enseignements religieux qui ne viennent pas de la parole de Dieu…

Mais analysons donc cet échange. En souligné, ce qui est le centre du propos de Jésus. En gros, il reproche aux pharisiens de dire à leur parents que ce dont ils auraient pu les aider, est malheureusement consacré à Dieu donc ils ne peuvent pas les aider (vous pouvez faire le parallèle avec ceux aujourd’hui qui mettent tous leurs biens à l’église en négligeant leurs proches dans le besoin). 

 

Et Jésus effectivement, s’appuie sur une parole de l’écriture « Honore ton père et ta mère », pour argumenter son propos. Mais en réalité, fait-il autre chose que de dénoncer une injustice ? Un hypocrisie ? Car est-il juste de « donner à Dieu » qui n’est pas dans le besoin et d’oublier ses proches ? Non. Et surtout, la génération de Jésus, était une génération tellement religieuse, qu’elle en oubliait les bases même de l’amour.

 

Donc ici, quand on lit en gros, Jésus ne s’oppose pas à une tradition humaine par principe, mais encore une fois, parce qu’il y a une hypocrisie et une injustice sous-jacente à cette tradition.

Je ne vois nulle autre endroit ou Jésus a pu condamner une attitude, une parole, une pensée, une croyance, parce qu’elle n’était pas en accord avec la parole de Dieu, ou parce qu’elle était fausse, si cette croyance ne remettait pas en cause…la loi de l’amour.


Jésus n’a défendu qu’une seule « religion » : La loi de l’amour

 

En effet. Pour Jésus, c’est la seule vraie loi, celle qui est au-dessus de tous les autres, et qui est au-dessus de la loi écrite. Comme je l’ai dit, je n’ai jamais vu Jésus s’opposer à une attitude qui ne remettait pas en cause cette loi. Et pour lui, elle est celle qui guide toutes les autres, comme il le dit assez clairement :

 

Mathieu:

 

22.37 Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

22.38 C'est le premier et le plus grand commandement.

22.39 Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

22.40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

 

 

 

Voilà ce qui résume la pensée de Jésus. Et il a également dit, comme je l’ai cité plus haut : « Je veux la miséricorde et non les sacrifices ». A savoir que la miséricorde est plus importante que tous les sacrifices, soi-disant faits pour Dieu.

On peut donc se poser la question : Jésus condamnera-t-il un bouddhiste parce qu’il est bouddhiste ou parce qu’il s’agenouille devant une statue ?

 

Jésus condamnera-t-il un africain qui pratique des traditions ancestrales comme le culte des crânes ?


Jésus condamnera-t-il quelqu’un qui n’est pas en accord avec la « parole de Dieu » si cette personne aime Dieu et aime son prochain ?

 

Jésus condamnera-t-il quelqu’un parce qu’il ne va pas à l’église ?

 

Jésus condamnera-t-il quelqu’un parce qu’il a eu des relations sexuelles avant le mariage ?

 

Je vous laisse vous même répondre à ces questions, et je conclue en citant un passage que j’aime beaucoup, où Jésus donne le royaume à ses élus (on pourra constater les critères qu’il utilise pour donner le royaume) :

 

 

25.32 Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs;

25.33 et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.

25.34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

25.35  Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli;

25.36  j'étais nu, et vous m'avez vêtu; j'étais malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

25.37  Les justes lui répondront: Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire?

25.38  Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli; ou nu, et t'avons-nous vêtu?

25.39  Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi?

25.40  Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.

 

 

Que Dieu vous garde !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Myriam 10/09/2013 14:40

http://temoignage-eglise-maison-jesus-christ.blogspot.fr/

Chemarin 20/01/2011 14:38



C'est l'amour de Dieu qui nous permet d'expulser le péché de notre vie.


Par exemple :Quand la femme adultère a vu que Jésus ne la condamnait pas ,mais lui a simplement dit va et ne pècche plus, je crois qu'il a du se passer quelque chose


dans son coeur, elle a du se sentir aimée,certainement délivrée d'un lourd fardeau;


et la mise en garde(un peu comme un commandement lié à une promesse) :va et ne pèche plus , a du l'aider à résister à la tentation dans sa vie.


Aimant le Seigneur, ses commandements ne sont plus difficiles


Veillons tout de même, car bien que l'esprit soit bien disposé, la chair reste faible.



Jowel 20/01/2011 07:40



Salut et paix en Jésus.


Je cite Waddle:


"Jésus condamnera-t-il un africain qui pratique
des traditions ancestrales comme le culte des crânes ?


Jésus condamnera-t-il quelqu’un qui n’est pas
en accord avec la « parole de Dieu » si cette personne aime Dieu et aime son prochain ?


 Jésus condamnera-t-il quelqu’un parce
qu’il ne va pas à l’église ?


  Jésus condamnera-t-il quelqu’un parce qu’il a eu des relations sexuelles avant le mariage" 


Mon cher Waddle, nous sommes d'accord que nul part dans la Bible nous ne
trouverons un texte laissant à croire ou à supposer que Jésus condamne quique ce soit.


Au contraire nous pouvons lire par exemple qu'il est venu pour guérir, pour
racheter,sauver etc.


Cependant, il serait réducteur de croire qu' une fois  l'individu
concerné ait rencontré le Christ,il est libre de continuer dans ses pratiques sous prétexte qu'il aime son prochain, il distribue la soupe aux sdf,il fait des bonnes oeuvres.


"Il n'y a donc aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui
marchent non selon la chair mais selon l'Esprit" Rom.8/1


Est-ce que le Chrétien qui marche selon l'Esprit ne vivra t-il pas en harmonie
avec les enseignements de Christ? S'attachera t-il encore à ce qui était de son ancienne vie? Non!


Parce que "les choses anciennes sont passées,et il est devenu une nouvelle
créature."Col.3 et 2 Cor.5/17


Ne nous leurrons pas en faisant l'amalgame de ce qui est humaniste et l'amour
principe.Or , l'amour principe, ll'agapé de Dieu,ce sont ceux qui ont reçus Christ comme sauveur ...Personnel qui
le reçoivent par le st Esprit qui leur a été donné.Rom 5/5.


N'oublions pas que ce qui est de la chair restera toujour de la chair, or
celle-ci ne glorifiera jamais Dieu, sinon elle même!


Bonne journée mister Waddle.


Maranatha!



chemarin 19/01/2011 11:55



j'ai bien apprécié ce petit commentaire


C'est bien cela Jésus, Jésus vois au dela des apparences,il regarde au coeur...


Ce n'est pas ce qui rentre dans la bouche de l'homme qui souille l'homme, mais c'est c'est ce qui en sort.


Dieu vous vous bénisse


Bernard



Waddle 19/01/2011 12:09



Hello Chemarin,


Merci frère, Dieu te bénisse (si ça ne dérange pas que je tutoie).