Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Waddle

"J'ai accepté Jésus comme Seigneur et sauveur personnel"

9 Avril 2010 , Rédigé par Waddle Publié dans #Faux enseignements

Bonjour à tous, j'espèré que vous allez bien.

 

Si vous avez fréquenté une église évangélique ou pentecôtiste, cette expression vous est forcément familière.

 

Pour beaucoup, c'est l'étape nécessaire, incontournable, indiscutable dans la vie de tout chrétien qui se respecte, l'étape préalable au changement de vie, le passage de la mort à la vie en quelque sorte.

 

Combien de fois n'a t'on pas entendu "Tout a changé dans ma vie le jour où j'ai accepté Jésus comme Seigneur et sauveur personnel"?

 

Combien de fois n'a t'on pas entendu des pasteurs faire réciter la prière du pêcheur qui se termine toujours à peu près ainsi:

 

"Seigneur Jésus, aujourd'hui, je t'accepte comme seigneur et sauveur personnel dans ma vie".

Souvent de façon très émouvante et spectaculaire.

Mais étudions un peu l'origine de cette expression et ce qu'elle peut bien cacher.

 

Des origines bibliques?

 

On aura beau fouiler, on ne trouvera nulle part dans la bible quelque chose qui ressemble à cette expression. Ni de près ni de loin.

 

Tout au long du nouveau testament, Jésus est présenté comme "sauveur du monde", "sauveur de l'humanité", "sauveur de tous les hommes", etc..., mais jamais comme sauveur "personnel".

 

On me dira certainement qu'il ne s'agit là que d'une simple expression.

Oui mais nous qui nous vantons quotidiennement d'être basés sur la bible, peut-on négliger cette expression qui est prononcée chaque jour par des milliers de personnes?

Certainement pas.

Alors pourquoi cette expression, qui ne tire pas son origine dans la bible, et qui en plus semble ne pas correspondre au modèle de salut donné par les apôtres?

 

Essayons d'étudier la question.

 

 

Sauveur "personnel"?

 

D'apparence inoffensive, cette expression peut cacher de grandes choses.

 

Tout d'abord, le premier souci que cela pose, est l'individualisation. Bien sur, la foi et la salut sont individuels.

Mais le fait de réduire le Seigneur a un sauveur "personnel" montre d'une autre façon les maux qui mine notre siècle: L'ego, le moi, le tout moi.

 

On place l'individu au centre tout. La où Jésus est décrit dans la bible comme "sauveur du monde", aujourd'hui, il devient "sauveur personnel". C'est le faire descendre de son statut de Roi. C'est faire comme si Jésus nous appartenait ("mon Jésus", "mon sauveur personnel", etc...), alors qu'en réalité, c'est nous qui appartenons à Jésus.

Là ou Paul disait toujours "Notre Sauveur", aujourd'hui on nous apprend à dire "Mon sauveur".

 

Là ou la force de l'église était la communauté, le salut de tous, aujourd'hui, on a transformé l'église en une église de solitaires individualistes: "Mon sauveur personnel", "je viens chercher MA bénédiction", "je viens chercher MON miracle", etc...

 

On fait désormais passer les expériences personnelles au détriment de la véritable vie en communauté.

 

Mais si ce n'était que çà?

Aujourd'hui, on fait passer le fait "d'accepter Jésus" comme l'étape clé.

Aujourd'hui, on ne demande plus à quelqu'un s'il est chrétien, ou s'il est baptisé, on demande s'il a "accepté Jésus".


Voyons voir le problème avec cela

 

images-copie-3.jpg

 

Le célèbre pasteur Bonnke avec quelqu'un
qui vient d'accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur personnel

"Accepter Jésus", une étape clé?

 

 

Je ne vois pas de grand souci doctrinal avec cette étape, si ce n'est que cela n'a rien à voir avec le modèle donner par les apôtres.

 

Quel était ce modèle?

Il était très simple.

On croyait au Seigneur, on se repentait de ses péchés, on se faisait baptiser, et on était chrétien.

Point de mention sur le fait "d'accepter Jésus". Rien du tout.

Voyons quelques exemples dans la bible:

 

Actes:

2.37
Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous?
2.38
Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit.
2.39
Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

 

Ici, nous avons un cas d'école. Pierre et les apôtres prêchaient la foule. Ceux-ci, après avoir entendu le discours, furent touchés. Ils demandent donc ce qu'ils doivent faire.

Pierre leur répond simplement:

- Repentez-vous

- Faites vous baptiser.

C'est tout?

Mais où est donc l'acceptation de Jésus comme Seigneur et sauveur "personnel"?

 

Pourquoi ne leur fait-il pas réciter ce qu'on appelle "la prière du pêcheur"?

 

Un autre exemple, toujours dans Actes:

 

Actes 8.12

Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus Christ, hommes et femmes se firent baptiser.

 

Encore le baptême, pour ces gens qui ont cru, et rien d'autre.

 

Un autre exemple pour la route:

 

Actes 16.31
Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.
16.32
Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison.
16.33
Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens.


Toujours le même modèle. On écoute la parole, on croit, on se repens (même si ce n'est pas précisé ici), et ensuite on se baptise.

 

Mais d'où est donc venue cette expression finalement bizarroïde, d'accepter Jésus comme seigneur et sauveur personnel?

 


Origine de cette expression

 

 

Ceux qui défendent cette expression se basent en général sur un passage:

 

 

Apocalypse 3.20

Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

 

Le souci, c'est qu'on oublie de vous dire plusieurs choses.

De 1, ce que Jésus déclare ici n'a absolument rien à voir avec le salut (alors que dans les églises, on fait comprendre qu'une condition de salut c'est d'accepter Jésus comme sauveur et seigneur).

 

De 2, même si on veut généraliser, il faut savoir que Jésus parle ici à une église en particulier (si on remet dans le contexte) qui est l'église de Laodicée, qui avait des problèmes particuliers (cette église pensait être riche, n'avoir besoin de rien, ne sachant pas qu'elle avait besoin du Seigneur).


Ce passage est donc assez léger pour justifier cette expression qui est devenue incontournable aujourd'hui.

 

La véritable origine de cette expression est en réalité très récente, et je copie le travail de recherche excellent d'un certain Frank A. Viola qui explique l'historique de cette expression:

 

La prière du Pécheur et un Sauveur personnel


Comme je l'ai énoncé plus tôt, la « prière du Pécheur » a par la suite remplacé le rôle biblique du
baptême d'eau. Bien qu'elle soit considérée comme évangile aujourd'hui, la « prière du Pécheur » est
une invention très récente. D.L. Moody (1837-1899) fut le premier à l'utiliser.


Moody a employé ce « modèle » de prière en formant ses collègues évangéliques. [15]Mais elle
n'atteint l'utilisation populaire qu'aux années 50 avec le traité de Billy Graham « La paix avec Dieu »
et plus tard avec la croisade de Campus pour Christ « Quatre Lois Spirituelles. »


L'expression « sauveur personnel » est encore une autre innovation moderne qui s'est développée à
partir de l'éthos du revivalisme américain du XIXe siècle. Elle a été engendrée dans le milieu des
années 1800 pour être exacte. Mais elle est devenue langage populaire avec Charles Fuller (1887-
1968).


Fuller a littéralement utilisé l'expression des milliers de fois dans son programme de radio
incroyablement populaire « L’heure du Réveil à l’Ancienne » diffusé dans les années 40, 50s, et 60s.
Depuis l'Amérique du Nord il s’étendait partout sur le globe. À l'heure de sa mort, il a été entendu par
plus de 500 stations de radio autour du monde.


Aujourd'hui, l'expression « sauveur personnel » est tellement répandue qu'elle semble biblique. Mais
considérez le ridicule de l'usage. Avez-vous jamais présenté un de vos amis par une telle désignation ?
« C'est mon « ami personnel »

A vous de voir si cela vous paraît réellement en conformité avec les écritures.

Que Dieu nous bénisse!


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Touta 02/03/2016 22:17

Que pensez-vous de ce verset : "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé." Romains 10:9 ?

Waddle 08/03/2016 13:16

Bonjour Touta.

Ce que j'en pense? Rien de spécial. Paul s'adressait ici à quelqu'un en particulier. Il ne donnait pas forcément une règle générale.

Et même si on l'applique, tu vois bien qu'ici qu'il demande de confesser Jésus et de croire en sa réssurection.

Il ne parle jamais d'accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur personnel et il ne lui fait pas réciter quelque chose ou la prière du salut. Il lui explique juste le processus.

Et toi, qu'en penses-tu?

Que Dieu te bénisse.

isaac 07/02/2016 15:45

romains 10v 9.

Waddle 08/02/2016 09:57

Quel chapitre?

Limoe 27/07/2015 21:36

Je reconnais Jesus comme mon seigneur et sauveur personal au nom du tout puissant amen

sabrina 27/07/2015 12:42

Esaïe 43:11 C’est moi, moi qui suis l’Eternel, Et hors moi il n’y a point de sauveur.

Osée 13:4 Et moi, je suis l’Eternel, ton Dieu, dès le pays d’Egypte. Tu ne connais d’autre Dieu que moi, et il n’y a de sauveur que moi.

lore 01/04/2014 09:57

Bonjour,

Je ne suis d'accord avec rien de tt ce que j'ai lu dans cet article.

D'abord pr recevoir un miracle de Dieu, il faut croire en Jésus, c'est juste pas discutable,pr beneficier d'une quelconque grâce divine il faut croire en Jésus, bref on ne peut rien recevoir si on ne crois pas en celui qui va ns donner.

Les apôtres disaient croire eb eux parck si ti crois en eux, forcément tu crois en Jésus puisqu'ils agissent en son nom. Et ensuite ils ne sont pas obligés se tt écrire et tjrs répéter tt le tps car c'est une connaissance logique le fait que tu dois accepter Jésus ds ta vie pr recevoir ce que tu demandes.

Ensuite, Prk Seigneur et Sauveur personnel ??? Rien à voir avrc une quelconque individualisation de Jésus ou une tentative de le rabaisser.
Cest simplement qu'on l'accepte non pas pr x ou y ou pr faire plaisiiir à z, non on l'accepte pr ns mm, en disant personnel puisque c'est cela qui te dérange on fait de la Parole que l'on prononce mienne, on s'approprie la Parole et oui Jésus appartient à chacun de ns de manière personnelle il agît ds nos vies de manière personnelle c'est mon Dieu À MOI et alors ? Il en même temps Dieu de tt le monde, ça ne m'empêche pas de diree TU ES MON DIEU NAN ? Bah alors faut arrêter avec de faux raisonnement la hiin

Bref bref accepter Jésus c'est juste THE étape ds la vie d'un nouveau chrétien, enfiiin je sais pas comment tu fais pr commencer une nlle vie avec Jésus sans l'accepter ? D'abord tu l'essaye et si tu y arrives pas tu retournes ds l'autre camp ? Je ne crois pas, ça ne marche pas comme ça avec Dieu. Dc accepter Jésus que tu fasses cela en public ou ds ta chambre c'est obligatoire.

Voila encore des discours de fanatique de l'écriture manquant du St Esprit. Seul le St Esprit peut te faire comprendre le mystère des Écritures frère demande toi quel esprit tanime lorsque tu écris ttes ses choses.

Waddle 01/04/2014 11:05

Bonjour Lore,

Même ici, tu écris beaucoup, tu parles beaucoup, mais tu n'argumentes rien, tu ne fais qu'affirmer tes propres croyances, avec même pas un seul passage biblique.

La démarche de ce blog est la reflexion, l'échange et le partage. Pas l'affirmation sans preuve et sans démonstration de ce que l'on pense.

Déjà, tu dis que pour recevoir un miracle de Dieu, il faut croire en Jésus. Où est-il écrit cela dans la bible? La bible dit que le soleil brille sur les bons comme sur les méchants. Dieu est miséricorde, et même au méchant, il peut faire un miracle, soit par grâce, soit pour convertir le méchant.

Paul était-il juste quand le Seigneur s'est révélé à lui de façon miraculeuse?

Bref, il faut te poser un peu, réfléchir profondément, avant d'écrire. J'ai vu que tu as posté en quelques minutes plus de 10 messages, dont parfois 4 dans le même article :-)

Que Dieu te bénisse.

Le blog de Waddle 01/06/2013 02:57

Merci à vous!

Que Dieu vous béniise "Jowel" et "Pensées d'une musulmanes".

Pensées d'une musulmane 30/05/2013 18:56

Intéressant.

Je fréquente beaucoup d'évangéliques et je me retrouve assez dans ce que vous racontez. Je pense que beaucoup d'autres expressions sont devenues très "mainstream" dans les milieux évangéliques sans que les gens ne cherchent vraiment leurs origines (et de simples mots peuvent à long terme engendrer de nouveaux concepts)...Votre rapport au texte est très intéressant en tout cas, même si sur le fond, je n'ai pas assez de connaissances pour apprécier la validité de votre argumentation.

Au plaisir de vous lire sous peu

Jowel 30/05/2013 19:09

La paix soit avec toi...

Jowel 20/01/2011 10:59



Salut Waddle,


Je te remercie d'avoir saisi que mes interventions n'étaient pas dans le but de polémiquer ni contredire juste pour le plaisir.


je suppose que tu vas admettre avec moi qu'il n'est pas aisé de s'exprimer par le biais d'un blog ou d'un forum,donc j'essaye de faire preuve de patience , d'indulgence avec chacun.


Tu laisses à entendre que c'est à toi que cela dérange cette expression, moi et certainement beaucoup d'autres ne voient pas d'inconvénient à cela.


Je ne suis pas persuadé qu'ils soient si nombreux que ça, ceux qui font de cette expression une spécificité pour le salut.


Si je ne suis pas d'accord pour ce qui est de la récitation de la dite prière du salut, je ne fais pas de différence entre croire en Jésus et l'accepter. L'un va pas sans l'autre. je ne peux pas
prétendre croire en lui en tant que sauveur et ne pas l'accepter, lui et ses enseignements.


Venons au texte de Matthieu 25/33...


Puisque par ailleurs tu fais allusion à la notion de contexte, si nous analysons ce texe de plus près, àqui jésus s'adresse t-il à ton avis?


Le vous qui êtes bénis de mon père, ne seraient-ce pas ceux qui ont acceptés justement Jésus comme sauveur , non seulement de l'humanité, mais d'une manière expérimentale, leur
sauveur...Personnel!?!


L'éloge qui est fait à tous ceux qui ont fait les bonnes oeuvres,il ne peut que s'agir de tous ceux qui sont rentrés dans le plan de Dieu,en accomplissant les bonnes oeuvres que le Dieu a préparé
es d'avance, afin qu'ils les accomplissent." Ephésiens 2/10


Serions en train de faire dire au texte ce qu'il ne dit pas?! Nous ne sommes pas là dans l'humanisme et il y a encore bien des textes parallèles qui le démontrent.


je n'ai pas envie de me lancer dans un long post donnant l'impression de vouloir noyer le poisson.


Excellente journée et au plaisir...


Maranatha.


ps: je ne trouve pas ton article sur le retour de Jésus.Merci.



Waddle 20/01/2011 10:30



Bonjour Jowel,


En fait l'expression "sauveur personnel" en elle-même ne pose pas de problème. Ce qui me dérange un peu, c'est que ça fait passer Jésus comme un comprimé, un remède que chacun doit prendre pour
sa situation personnelle alors que je préfère le voir comme le sauveur de l'humanité.

Et surtout, j'ai toujours un problème avec les expressions inventées, qui deviennent répétées de générations en générations, un peu comme une formule magique.


Enfin, comme je l'ai dit, les apôtres n'ont jamais utilisé cette fameuse expression "Accepter Jésus comme seigneur et sauveur personnel", ni Jésus lui même.


Et si je le dis, ce n'est pas pour dire que comme la bible ne l'utilise pas, alors il ne faut pas l'utiliser.

Ce que je dis, c'est qu'il ne faut pas faire croire aux gens que ce modèle est biblique. Car il ne l'est pas. Et la conséquence, c'est que beaucoup de gens croient que ce "acceptation de Jésus"
est la clé pour être sauvé (certains appellent même cette "récitation" : "La prière du salut").


Et je trouve que c'est assez dramatique.


Donc ce n'est pas l'expression en elle-même qui pose problème, mais c'est tout ce qu'il y a autour.


Sinon,  tu dis:


"Si Christ reviendra chercher une église sainte et irrépréhensible,c'est une Eglise composée de personne sauvée individuellement en fonction de leur foi et justement de leur acceptation
individuelle du salut en Jésus."


J'ai déjà pris dans cet article même, l'exemple de Mathieu 25.33. Dans ce passage, Jésus donne le royaume à ses brebis selon quel critère?

Demande t'il à ces gens s'ils avaient la foi?
Est ce qu'il leur demande s'ils l'ont accepté personnellement comme sauveur?



Tu dis:


"On est prêt à faire preuve d'ouverture pour des sujets plus complexe,par exemple àl'éthique chrétienne et on ne saurait pas manifester de la souplesse sur des
choses de moindre importance?"


Tu parles de souplesse à quel niveau? Concernant l'expression "Accepter Jésus, etc..."?


Si oui, c'est justement parce que ce passage ou cette étape est quasiment "imposée" dans les églises d'aujourd'hui, que je me lève contre cela.

Au contraire des fondamentalistes qui diront sur certains sujets: "C'est grave si tu ne fais pas ceci", moi je ne dis pas que c'est grave si on accepte Jésus comme sauveur personnel.

Je dis par contre, que c'est grave de faire croire aux gens que c'est une étape nécessaire à la vie d'un chrétien.



D'ailleurs, le passage de Paul que tu cites: "Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille", tu noteras qu'il demande de croire. Non pas "d'accepter Jésus comme seigneur et
sauveur".

Et Jésus a dit que ceux qui croient en lui, ce sont ceux qui respectent ses commandements et ses principes.


Et si tu tiens à prendre cette citation de Paul à la lettre, ca veut dire aussi qu'il suffit qu'un chrétien croit pour que sa famille soit sauvée...On est donc plus dans le cadre d'un "salut
personnel"...

C'est aussi pour ca que je n'aime pas trop prendre des citations hors contexte et en faire des vérités absolues.

Enfin, je ne suis pas tant que ca à la recherche d'une doctrine pure. Car elle n'existe pas. Je suis plutôt à la recherche d'une doctrine ou tout ce qu'on enseigne, n'enferme pas les gens dans
des prisons mentales et spirituelles.


Que Dieu nous bénisse, et merci encore pour ton apport sur ce blog.



lore 01/04/2014 10:12

Je veux ajouter que la Bible dit croit au Seigneur et tu seras sauvé toi et tte ta famille ? Tu as bien dit, mais ça veut dire quoi croire ?? Je te donne une définition qui ne vient pas de moi : Tenir pour véritable; (Religion) Avoir la foi et recevoir avec soumission d’esprit tout ce que la religion enseigne; Tenir pour sincère, véridique; S’en rapporter à quelqu’un, à quelque chose; Tenir pour vraisemblable, réel ou possible; Ajouter foi à quelqu’un, à quelque chose, s’y fier.

Voila où est ton problème, tt ce que tu dis n'apporte que de la confusion et de la mésentente là où ça ba pas sa place.

lore 01/04/2014 10:07

À mon humble avis cest dans ton esprit que cette expression qui te dérange fait passer Jésus comme un comprimé à avaler.

Nan mais franchement on sais bien que ce n'est pas en la prononçant que cayé on est arrivé au bout du chemin.

Cela est simplement une manière pr la personne de concrétiser le début de sa nlle vie, en prononçant ses paroles la personne prend doublement conscience que voila j'ai accepté Jésus, mtn comment dois-je marcher.

Cherche vraiment à savoir quel esprit tanime lorsque tu écrit de telles choses, par quel zèle es tu poussé.

Ce n'est pas Dieu qui peut te pousser à te lever lorsque qqn qui décide de venir à lui prononceJÉsus je taccepte ds ma vie comme Seigneur et Sauveur personnel...

. Il n'y a rien ici à se soulever : Jésus est mon sauveur, il est le Seigneur des Seigneurs et je considère quIl est venue pr me sauver, ça n'empêche pas quIl soit aussi venu pr sauver les autres non mais en tout cas il est venu pr me sauver moi de manière personnelle dc Il ne m'est pas étranger et si cela soit constituer une étape et que beaucoup d'églises se sont accordées la dessus ou est le problème ?? Les églises qui étaient dispersées autrefois, en désaccord sur bcp de choses aujourd'hui se mettent d'accord et s'unifient et toi ça te soulève ???

Jowel 20/01/2011 07:19



Salutations fraternelles,


Voilà encore ce qui laisse cette impression de paradoxe de ce blog, on ne sait plus sur quel pied danser.


A certain moment,on prend la Bible à la lettre, d'autre moment on sélectionne, on interprète, on coupe les cheveux en quatre!


Voyons, voyons!Où est le problème dans l'expression "sauveur personnel"?


Si Christ reviendra chercher une église sainte et irrépréhensible,c'est une Eglise composée de personne sauvée individuellement en fonction de leur foi et justement de leur acceptation
individuelle du salut en Jésus.


Bien que l'expression" crois au seigneur Jésus et tu seras sauvé toi et ta famille" est biblique, cela ne signifie pas que les enfants de cette famuille n'ont pas la liberté à un moment donné de
leur croissance de choisir de resté sauvé ou de rejeté ce salut.


Bien sûr, je comprend Waddle dans sa quête d'intégrité doctrinale, de pureté absolue dans l'enseignement.et làil a raison;mais s'il prend le temps de se relire et certains posts auxquels ses
propos sont confrontés, tout ceci à la lumière des stes écritures,il découvrira par moment que l'on ne peut pas dire Amen à tout ce qu'il dit , comme certains ici aiment à le faire, sans trop
grande conviction personnelle.


On est prêt à faire preuve d'ouverture pour des sujets plus complexe,par exemple àl'éthique chrétienne et on ne saurait pas manifester de la souplesse sur des choses de moindre importance?


"Cette foi que tuas, garde la pour toi devant Dieu. heureux celui qui ne se condamne lui-même dans ce qu'il approuve." Rom.14/22


Ps: je sais, on me rétorquera qu'il ya un contexte, soit! Mais le principe est valable pour n'importe quel discussion.


Dieu vous bénisse.


Maranatha.



Waddle 22/09/2010 10:31



Bonjour Peacemaker,


Effectivement, comme on le voit dans mon article, à l'époque des apôtres, il n'y avait pas de cours de baptêmes, pas de formation de plusieurs semaines avant de pouvoir se baptiser.

Mais il faut quand même nuancer en disant que, à cette époque, le contexte était particulièrement réligieux, les juifs étant imprégnés culturellement de la réligion via la loi de Moïse. Partant
de là, il suffisait en général de leur expliquer simplement de se repentir et d'accepter les termes de la nouvelle alliance.



Or de nos jours, il peut arriver que certains n'aient aucune notion de base en ce qui concerne Dieu, une vie chrétienne, etc... Il n'est donc pas anormal de passer par quelques cours avant d'être
baptisés.


Bien sûr, ca devient de l'abus quand certaines églises refusent de reconnaître un baptême si ca n'a pas été fait dans l'église même, d'autres qui exigent plusieurs semaines, voire plusieurs mois
de cours avant d'avoir le droit de se baptiser, etc...


Mais avant tout, cela ne devrait pas préoccuper les chrétiens sincères, car le baptême vient d'abord du coeur et ce que les hommes font n'est que la symbolique visible du changement censé
provenir de notre coeur. Donc au final, peu importe qu'on ait le "diplome officiel" ou pas, l'essentiel, c'est ce qu'il y a dans notre coeur.

Pour la prêtrise, il s'agit de mon ami Zippy, un chrétien mormon, qui en a parlé. Pour les mormons, seuls ceux qui ont reçu la prêtrise (comme les apôtres à l'époque) ont le droit de baptiser et
de nommer d'autres prêtres. Pour eux, le fondateur de l'église mormonne, Joseph Smith, a recu directement de Dieu la prêtrise, et ainsi, seuls eux ont le droit de nommer des prêtres (un peu comme
les apôtres "distribuaient" l'Esprit Saint à l'époque) et de baptiser.

Je ne suis pas d'accord mais bon, c'est un autre sujet.

Que Dieu te bénisse, Peacemaker (joli pseudo en passant).



Peacemaker 22/09/2010 01:14



Bien aimé(e)s,


J'ai une petite préoccupation quand au baptême. Pourquoi certains groupes ne baptisent-ils pas simplement toute personne qui a cru dans son âme et conscience et se décide de se faire baptiser? Il
est souvent demander aux "candidats" au baptême de suivre des cours (cathéchèses et autres selon les groupes) à l'issu desquels on les soumet à des examens. Or des exemples dans la Bible (Actes
8:36) nous montrent des cas de baptême faits de manière spontannée.


Ne pensez-vous pas que certaines personnes peuvent bien connaître et maîtriser leurs cours sans toute fois bien comprendre le bien fondé de ces derniers? La tendance actuelle veut que l'on
appartienne à un groupe avant de se faire baptiser ou si l'on appartient pas avant le baptême que le fasse après.


Quelqu'un a parlé un peu plus haut de se faire baptiser par quelqu'un qui a autorité. de quelle autorité s'agit-il? comment savoir que telle ou telle personne l'a?



Waddle 14/09/2010 10:39



Hello Nash,


Tu dis que c'est juste une approche comme une autre, mais comme tu me reproches d'être laxiste, pourquoi n'es-tu pas rigoureuse avec la parole de Dieu?

J'ai montré clairement dans l'article comment se passaient les conversions à l'époque des apotres. Il fallait se repentir et se baptiser.


Pas d'histoire de "accepter Jésus dans son coeur" qui est une vision "sentimentaliste" de la foi, qui n'a rien à voir avec la bible.


D'ailleurs, comme je l'ai dit, c'est très très tard, au 19ème siècle, que cette formule est apparu via un pasteur protestant, mais rien à voir avec la bible.


Alors, Nash, soyons rigides et ne soyons pas laxistes avec la parole de Dieu. Nous devons donc rejeter cette façon de faire.

J'ai bon?


Que Dieu te bénisse.



nash 14/09/2010 01:30



Pour moi c'est juste une approche comme une autre, mais je ne vois pas en quoi elle te gène, franchement!!! Tout se passe dans le coeur mais je ne vois pas pourquoi quelqu'un qui a cru en Jesus
ne dirait pas que Jesus est son seigneur et sauveur personnel! Moi je trouve que c'est juste une manière de parler, on ne reçoit pas tous Jésus de la même facon dans son coeur, il y a d'ailleurs
à mon avis beaucoup de nés de nouveaux qui ne savent pas qu'ils sont nés de nouveau!



Ngassam 12/04/2010 15:02


Vraiment Frère,
Sois bénis pour cette révélation.
C'est vrai que nous agissons de la sorte, mais je crois qu'en révélant que cette "expression" est "ridicule", nous éviterons d'utiliser ce terme. Moi la première.
Merci et Sois bénis.


Waddle 12/04/2010 11:42


Mebene,

Le but de l'article n'est pas tellement de montrer que parler de "sauveur personnel" est mauvais.

Simplement qu'il faut que les gens réalisent que c'est un rituel qui a été inventé recemment et qui est devenu comme le rituel obligatoire pour être sauvé.

Pour ton exemple sur l'église, je trouve que c'est un peu différent. Car celui qui fait cela le fait parce qu'il pense que aller à l'église est bien. Donc il te manipule pour que tu y ailles.

Mais ici, on parle de quelque chose qu'on te présente comme l'étape OBLIGATOIRE de salut. Si au moins c'était utile, à défaut d'être obligatoire... Mais je n'ai pas l'impression que ca le soit.

Et comme je l'ai dit, l'autre but de cet article était de faire réaliser aux gens que ce modèle (bien ou pas), n'est en tout cas pas du tout un modèle donné par la bible.

Maintenant, sur la forme, ce n'est peut-être pas terrible, mais sur le fond, je pense qu'une telle mise au point n'est pas forcément superflue.

Merci en tout cas de tes contributions.


mebene 12/04/2010 10:16


sauveur personnel dans le sens où il te sauve toi. ça n'exclut pas qu'il sauve les autres, puisque le pasteur qui vous apprend à le dire pense très certainement que lui même est sauvé.

C'est mon ami personnel n'exclut pas que l'ami en question ait d'autres amis.


mebene 12/04/2010 10:14


oui, mais ce n'est pas ça qui en fait un mal.
Les techniques de manipulation de ce genre sont connues.
quand j'étais petit, on m'a dit que tel petit garçon est mort un dimanche matin par accident parce qu'il n'est pas allé à l'église, donc il faut aller à l'église le dimanche. aller à l'église est
il dangereux?

Si le pasteur croit que dire "j'accepte jésus comme sauveur" est bien pour ses ouailles, c'est sur qu'il les encouragera à le faire.

Concernant l'individualisem, la foi est avant tout individuelle (deux seront sauvés et trois damnés dans la même maison). Tu dis viens chercher TOn miracle, mais dans cette phrase, ce qui est
condamnable, ce n'est pas TON, c'est MIRACLE car on fait la promotion de l'église à miracle (un peu comme celle à prospérité). Pour moi, cette phrase sonne tout aussi mal que venez chercher VOTRE
miracle.

Donc à mon sens tu peux faire un article sur la vente de miracle, mais je continue de penser que le présent article est extrême (et même contre utile) par rapport à la cause générale de ton blog


Waddle 12/04/2010 00:24


Et ce que j'ai oublié de dire, Mebene, c'est que, c'est vrai que si une chose est adoptée dans une église, que les apotres le fassent ou pas, l'important c'est de savoir si c'est bien ou pas.

Et le problème avec ce "accepter Jésus" est qu'on l'a transformé aujourd'hui en l'acte nécessaire pour être sauvé. Ce qui est une hérésie terrible.

Un pasteur que je connais par exemple racontait une anecdote (inventée ou pas, je ne sais) en plein culte.

Il racontait comment, un jour, dans un culte, il a lancé ce qu'on appelle "l'appel au salut" (qui consiste à demander dans la foule qui veut accepter Jésus comme Seigneur et sauveur personnel). Il
y a un jeune garçon dans la foule, qui hésitait, et qui s'est dit qu'il le ferait plus tard.

Après le culte, peu de temps après, il est mort d'un accident de voiture...

Maintenant, disait le pasteur, ce garçon est surement en enfer. Si seulement il avait accepté Jésus comme Seigneur avant de mourir...


Waddle 12/04/2010 00:20


Hello Mebene.

En réalité, il n'y a pas vraiment de problème à dire "Mon seigneur" ou "mon sauveur".

Le danger que je dénonce, c'est la réalité plus profonde que ca cache dans le monde évangélique.

Cette réalité, c'est l'individualisation a outrance de l'idéologie et du culte (tu verras souvent des "Viens chercher TON miracle", ou "Viens chercher TA prophétie", ou "Jésus est la solution à TON
problème), ce qui fait que le Seigneur est rapidement considéré comme une simple aspirine, un produit miracle, un implant que chacun doit avoir en lui pour être heureux.

Et surtout, je m'interroge véritablement sur le sens profond de l'expression bizarroïde "sauveur personnel"...

Un peu comme si on disait au juif de l'époque, "Est ce que tu crois que Yahweh est ton Dieu personnel?"

Enfin, concernant le modèle des apôtres, en réalité, si j'en parle, ce n'est pas tellement que je considère que c'est un devoir pour nous de le suivre, c'est que les églises qui utilisent souvent
cette expression sont censées avoir comme modèle, l'église primitive.

Normal donc que je me base sur l'église primitive pour voir si réellement, c'est le cas.

Un point que je n'aborde pas vraiment dans cet article et qui est une conséquence dangereuse de ce fameux "accepter Jésus", c'est que, cela est beaucoup basé sur l'émotion, celui qui le fait croit
avoir franchi une étape spirituelle de plus haut point, alors qu'en réalité, suivre le Seigneur est plus compliqué que "Accepter Jésus comme Seigneur et sauveur" devant une estrade, sous des appels
incessants de pasteurs.


mebene 11/04/2010 23:25


pourquoi veux tu absolument que l'on vive aujourd'hui comme les apôtres? Pourquoi sembles tu déconsidérer un acte par rapport à ce que les apôtres faisaient?
Pourquoi accordes tu une si grande importance à la différence entre nous et mon?
Jésus lui même ne dit il pas "TA" foi t'a sauvé? N'a t'il pas dit "TU" seras avec moi ce soir auprès du père? Les exemples sont foison dans la bible (prophètes,psaumes [l'éternel est MON berger, JE
ne manquerai de rien...], etc....) Si Paul ou Pierre parle de notre, c'est parce qu'à ce moment là il parle de la communauté. Il ne faut pas voir plus loin.
Et si les fidèles d'aujourd'hui choisissent de dire telle ou telle phrase, au lieu de regarder ce qui est écrit dans la bible ou si les apôtres ont utilisé une telle phrase, il faut voir si la
signification de cette phrase est bonne ou pas. Visiblement toi même dis non.

Je sais que ton but est de dénoncer les travers des églises évangéliques, mais il ne faut pas tomber dans l'excès inverse, ie critiquer quand il n y a rien à critiquer


Waddle 10/04/2010 12:56


Hello Zippy, je n'ai pas abordé le baptême du Saint Esprit car ce n'est pas le point de mon article.

Il sera peut-être abordé plus tard.

Concernant le fait de se faire baptiser par quelqu'un qui a l'autorité, oui, je connais ta position.

Cependant, je me demande bien si Dieu avait abandonné les humains/chrétiens, avant que l'autorité ne revienne avec Mr Smith.

Que Dieu te bénisse.


zippy 09/04/2010 23:20


Tout a fait d'accord avec toi! Juste une remarque: Tu a raison de dire que les étapes sont se repentir et être baptisé, mais dans Actes 2:38 que tu cite Pierre ajoute le Saint-Esprit ce que tu
semble oublier dans le reste de ton article.

On pourrait aussi rajouter la foi au tout début car sans la foi comment peut-on se repentir?

Se faire baptiser ou "accepter Jésus comme sauveur" n'est que la porte du long chemin qui mène a la vie éternel! (Après AMHA il faut que le baptême soit fait par quelqu'un qui a l'autorité, mais tu
connais ma position là dessus!)