Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Waddle

Etude et reflexion sur la "fornication"

20 Août 2010 , Rédigé par Waddle Publié dans #Etudes et réflexions

Bonjour à vous tous, que Dieu nous bénisse.

Aujourd'hui, je m'attaque à un sujet sensible: la fornication.

Vous savez le gros sujet tabou sur le sexe, qui plonge de nombreux chrétiens dans la perplexité, l'angoisse et plus souvent, la culpabilité.

 

En effet, il est communément admis (finalement sans qu'on ait pris la peine d'analyser à tête reposée les écritures), qu'avoir des relations sexuelles sans être marié était un péché (grave) contre Dieu.

 

Longtemps, ce sujet m'a troublé car d'un côté, j'avais acquis la conviction que Dieu, comme Jésus l'a confirmé, regarde au coeur et à l'amour, et pas aux traditions, normes sociales et culturelles ou autres.

D'un autre côté, j'ai toujours cru qu'avoir une relation sexuelle sans être marié était sévèrement condamné par Dieu.

Mais pour moi, cela ne cadrait pas trop.


D'un côté, Dieu, celui dont Jésus nous a parlé, qui s'interesse à notre coeur, notre justice, notre amour du prochain, notre façon de procurer la paix, d'avoir un coeur pur (lire les béatitudes ou Mathieu 25.33 en montant), d'un autre côté, un Dieu légaliste, qui aurait envie qu'on lui montre notre certificat de mariage avant de nous autoriser à pratiquer le sexe (sachant qu'il a quand même permis que la puberté arrive entre 10 et 12 ans pour la majorité des humains...)

 

J'ai donc décidé d'analyser un peu dans les textes bibliques, ce qu'était vraiment la fornication.

 

Et en fait, si on analyse bien le contexte de l'apparition de la fornication, ca n'a rien à voir avec le sexe en tant que tel, mais le fait de bafouer l'honneur...du père de la file!

Raison pour laquelle, celui qui couchait avec une vierge, devait dédommager le Père! On considérait donc que c'était lui qui était floué.

Voici les passages:

Deuteronome a écrit:
22.22 Si l'on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d'Israël.
22.23 Si une jeune fille vierge est fiancée, et qu'un homme la rencontre dans la ville et couche avec elle,
22.24 vous les amènerez tous deux à la porte de la ville, vous les lapiderez, et ils mourront, la jeune fille pour n'avoir pas crié dans la ville, et l'homme pour avoir déshonoré la femme de son prochain. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.
22.25 Mais si c'est dans les champs que cet homme rencontre la jeune femme fiancée, lui fait violence et couche avec elle, l'homme qui aura couché avec elle sera seul puni de mort.
22.26 Tu ne feras rien à la jeune fille; elle n'est pas coupable d'un crime digne de mort, car il en est de ce cas comme de celui où un homme se jette sur son prochain et lui ôte la vie.
22.27 La jeune fille fiancée, que cet homme a rencontrée dans les champs, a pu crier sans qu'il y ait eu personne pour la secourir.
22.28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,
22.29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent; et, parce qu'il l'a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra.



Que remarque-t-on ici?
Que tous les cas d'adultères sont sévèrement punis de mort.

Par contre (en rouge) si un homme non marié couche avec une femme non mariée, deja, il n'est pas puni de mort.

La "punition" qu'il a, c'est de payer le père, et de prendre la femme pour épouse.

Ce qui confirme bien que cela n'a rien à voir avec une "pureté" ou "impureté" mais bel et bien un deshonneur (donc culturel), c'est le passage suivant:

Exode a écrit:
22.16 Si un homme séduit une vierge qui n'est point fiancée, et qu'il couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme.
22.17 Si le père refuse de la lui accorder, il paiera en argent la valeur de la dot des vierges.



Ici, on voit que si un gars couche avec une fille, il doit payer la dot a son père et épouser la fille. Si le père ne veut pas donner la main de sa fille, le "coupable" doit quand meme payer le père.

Ca montre bien ici que le péché de fornication était plus lié à l'honneur, plutot qu'à une offense à Dieu. Raison pour laquelle on ne lapidait pas les fornicateurs, et raison pour laquelle, la punition était de payer le père.

(Vous noterez qu'il n'est absolument rien exigé de la femme, alors qu'en théorie, elle aussi a commis le péché de fornication!!)

 

Alors que les adultères étaient lapidés sans pitié.

Au fil du temps, cette culture est devenue comme une obligation morale et réligieuse, voulant faire croire que si 2 personnes couchent ensemble sans être mariés, c'est Dieu qui est offensé.

Or, c'est bel et bien une question de normes sociales et pas de spirituel.

 

On comprend bien que dans le contexte de l'ancien testament, les femmes étaient considérées comme "appartenant" à leur père, raison pour laquelle il était considéré comme choquant qu'un homme "connaisse" une femme, sans avoir demandé l'autorisation de son père.

 

Bien sur, ce code a de nombreux avantages, mais de la à en faire un principe spirituel divin, il y a un grand pas, que chacun franchira ou pas selon sa croyance.

Toujours est-il que, si on veut suivre la bible à la lettre, si on couche avec une fille, il suffit d'aller voir le père et de s'arranger avec lui.

 

Aujourd'hui, à notre époque, si nous sommes rigoureux avec les écrits donc, s'il nous arrive de coucher avec une fille avec qui nous ne sommes pas mariés, pour arranger le tout et être quittes, il nous suffit d'aller nous arranger avec le père. Mais à votre avis, de nos jours, les pères se sentent-ils offensés lorsque leur fille va avec un homme sans être marié?


Est-ce une question spirituelle ou une question de normes sociales?

 

Je sais que cet article pourra susciter beaucoup d'émotion et de railleries, car pour beaucoup, le sexe est tellement tabou que pour eux, voir un chrétien qui ne condamne pas la fornication sera certainement "choquant", "inacceptable", ou je ne sais quoi d'autre. D'autres diront certainement que je suis perdu, foutu, ou tout ce que vous voulez.

Je leur dirais simplement une chose. Jésus était toujours à contre-courant et était choquant pour les personnes de son époque, lorsqu'il s'opposait à des normes sociales bien établies et ancrées dans la vie des juifs.

 

Ne pas respecter le sabbat à la lettre? C'était choquant pour eux.
Ne pas se laver les mains avant de manger? C'était choquant pour eux.

Marcher seulement avec des païens ou des publicains? C'était choquant pour eux.

 

Enfin, je précise que je parle ici de la fornication, et pas d'adultère (car l'adultère consiste à faire du mal à son conjoint en rompant un pacte et en allant le tromper avec quelqu'un d'autre).

 

Aussi, ce n'est pas parce que la fornication n'est pas un péché contre Dieu qu'il faudrait alors se dire "Chouette, maintenant je peux aller m'adonner au sexe comme je veux, sans frein".

 

C'est un peu comme si, quelqu'un s'abstient de vin en croyant que c'est exigé de Dieu, et plus tard, il découvre que Dieu n'exige pas qu'on s'abstienne de vin. Ce personne se dira-t-elle forcément "Chouette, maintenant que j'ai découvert que le vin est permis, je vais me rendre ivrogne tous les soirs"?? Non.


Car si Dieu ne nous exige rien, il ne veut certainement pas que nous soyons esclaves de quoi que ce soit, et en particulier de nos passions.

 

Je terminerais par une anecdote de la bible que j'aime bien, mettant en scène Jésus et une femme qui vivait avec un homme, alors qu'ils n'étaient pas mariés:

 

Evangile de Jean:

4.7 Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire.
4.8 Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres.
4.9 La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? -Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains. -
4.10 Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t'aurait donné de l'eau vive.
4.11 Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond; d'où aurais-tu donc cette eau vive?
4.12 Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux?
4.13 Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif;
4.14 mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.
4.15 La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici.
4.16 Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici.
4.17 La femme répondit: Je n'ai point de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n'ai point de mari.
4.18 Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai.
4.19 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.
4.20 Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.
4.21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
4.22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
4.23 Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.
4.24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
4.25 La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir (celui qu'on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses.
4.26 Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle.

Comme nous pouvons le constater, Jésus se met à enseigner une femme, et lui dit même qu'elle vit avec un homme qui n'est pas son mari.

Le voit-on entrain de dire à cette femme "Il faut que tu te sépares de lui" ou "Tu es dans le péché" ou "Tu es dans l'impudicité"? Non. Absolument pas.

Il continue simplement à enseigner à cette femme, que le salut arrive, et qu'il faudra adorer Dieu en esprit et en vérité.
Aussi, il lui révèle qu'il est le messie attendu.

Rien de plus

Que Dieu vous bénisse!


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laeticia Jordane 13/01/2017 10:04

Bonjour cher(e) Monsieur/ Madame

Je vous laisse ce message pour vous témoigner la puissance du Grand Maître Spirituel Agaman. Mon nom est Laeticia Jordane. Je suis Franco-Belge, Secrétaire en France. J'ai 34 ans et je vis dans la ville de Marseille. J'ai pris peine de déposer ce message pour honorer ma promesse envers le Maître marabout Agaman qui m'a aidé à récupérer mon homme. Je vous demande sincèrement de faire recours à ce Maître pour tous problèmes de couple et aussi sur votre vie professionnel car je vous assures que vous n’aurez pas de regret.

NB: Svp, dite lui que c'est de ma part, si vous le contactez pour qu'il puisse savoir que je suis une femme de parole.

Email : maitre.feticheur@gmail.com

Tel :(00229) 68-72-15-51

Cordialement

Lina 07/01/2017 11:31

Je comprends ton texte, masi finalement, ça rejoint le cas du divorce.
Le divorce est permis depuis Moïse mais Jésus a bien dit que c'était à cause de la dureté du coeur des gens que le divorce a été permis, car au tout début, lors de la création, l'homme devait quitter ses parents afin de s'attacher à sa femme, ainsi ils ne formeront qu'une seule et même chair - ce qui est symbolisé par la relation sexuelle. (Marc 10:5-7)
Donc le divorce est permis dans la Loi mais Jésus a bien dit qu'à part pour le cas de l'adultère, le divorce n'avait normalement pas lieu d'être.
Je pense que ce que tu cites, c'est un peu de la "jurisprudence", si tout le monde devait faire comme dans Genèse (partir officiellement = se marier, puis s'attacher = sexe) à moins de mourir, il n'y aurait quasiment plus personne sur Terre.

J'ai pour conviction que personne n'est parfait, et chacun a une bénédiction de Dieu sur son chemin si on s'attache à Lui, divorcé ou pas, vierge ou pas. Dieu est miséricordieux. Mais seulement si on s'attache à Lui.

rlb 08/04/2016 12:26

vraiment tu evoque un sujet très tabou.tu a vraiment de l'audace.jai aimer les points que tu qs aborder.mais a la suite a mon humble avis je pense que tu devais parler du vagonbondase sexuelle qui sevit dans nos societes.et exhorter au cheminement en vue du mariage.
essaie d'aborder un article sur le cheminent spirituel des amants jusqu'au mariage

Warda 03/09/2015 13:16

Bonjour mes frères et soeurs que la paix de Dieu soit sur vous

Je voulais donner mon opinion sur ce texte,à mon avis tu n'as pas totalement raison car pour moi Dieu voudrait qu'on se garde de la fornication pour certaines raisons tous d'abord car il y a des risques comme les m.s.t ou encore tombé enceinte sans avoir l'aide du père dans 1 Corinthiens ch.6 on lit aussi "Mettre son corps au service de la gloire du Seigneur" et personnellement avoir des relations avec plusieurs personnes n'est pas glorifiants non?
Ensuite(toujours dans Corinthiens) 7.4 on lit "La femme ne peut pas faire ce qu'elle veut de son propre corps : Son corps est à son mari. De même l'homme ne peut pas faire ce qu'il veut de son corps : Son corps est à sa femme" personnellement je trouve qu'il est mieux pour un homme ainsi que pour une femme de rester vierge et de se garder de la fornications tant qu'ils ne sont pas mariée d'ailleurs lorsqu'une femme et un homme fornique la femme saigne(dans certain cas) cela prouve une alliance donc ils sont réunis mais si ils ne sont pas marié ça peut etre un problème.

Enfin bref j'ai bien aimé ton article quand même mais je voulais donner mon avis aha

Waddle 03/09/2015 13:19

Bonjour soeur Warda,

Je n'ai pas dit dans mon analyse qu'il ne fallait pas rester vierge.

Au contraire, ceux qui y arrivent à mon avis, c'est une grande grâce et une grande gloire pour le Seigneur.

Mais tous les passages que tu cites concernent surtout la vie entre mariés.

Ce que je dis simplement à travers cette étude biblique, c'est que ceux qui tombent dans la fornication aujourd'hui ne doivent pas se torturer l'esprit parce qu'ils ne sont pas mariés.

Mais ce n'est pas une invitation à la débauche sexuelle.

Salutations fraternelles.

Béavogui 11/04/2015 17:53

Merci beaucoup et je tiens à vous le faire savoir que vous aviez participé de quelque manière que ce soit à l'edification d'un grand nombre de gens,notamment moi. j'etais perturbé mais maintenant je suis devenu plus fort et prudent!

johan 30/01/2015 01:19

http://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-grec-porneia-4202.html

johan 30/01/2015 01:23

Salut mon frère. Merci pour ton article. Je me pose également les mêmes questions que toi. je t'invite à jeter Un oeil sur le lien que je viens de poster.

En effet "porneia" signifie impudicité et non fornication.

Après, pour être sûr il faudrais lire la bible en hébreux ou araméen ou grec et pouvoir traduire clairement.

Que Dieu vous bénisse tous mes frères et soeur !!!

Daniela 30/12/2014 11:22

Bjr a tous finalement que doit on retenir de la fornication??si une jeune vierge vierge rencontre un homme et couchent ensemble et qu'après le jeune homme va voir les parents de la fille,cet act est condamnable dans la bible??? Et quel est le verset biblique qui le montre??

Waddle 05/01/2015 18:44

Bonjour Daniela,

Les réponses à ta question sont dans le texte que j'ai écrit :)
Tout est dedans. D'après la loi de l'ancien testament, un homme couchant avec une vierge devait aller voir le père pour réparer, payer la dote et repartir avec la femme.

Si le père ne voulait pas lui laisser la femme, alors il devait payer la dote et repartir.

Voici le texte (il était déjà présent dans mon article):

Deuteronome

22.28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre,
22.29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent; et, parce qu'il l'a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra.

Daniela 30/12/2014 15:06

Mes frères vous ne parler plus?! Waddle répond c'est toi qui a engagé le sujet.

Jibet 29/08/2014 13:55

Bonjour à tous, depuis peu je suis aussi en train de vouloir comprendre ce que dit la bible à ce propos concernant la fornication. la definition la plus connue est "rapport sexuel avant le mariage"
et je me pose beaucoup de questions à ce propos, à savoir à quel moment deux personnes sont-elles mariées devant DIEU? est-ce à l'eglise? à la mairie? pour les africians, au mariage à la coutume? ou encore fiancaille? ou plus lorsque ces deux personnes consentent à se marier: un accord? d'autant plus qu'on sait que la mairie, je parle de nous ici en afrique n'etait pas là à l'epoque de Jesus

Quand je lis Paul dans le livre d'Ephesien, je vois qu'il compare l'union entre un homme et une femme à celle de Christ et l'Eglise, d'ou je me suis posé la question de savoir à quel moment un homme est declaré uni à Jesus?
dans le premier chapitre de Jean, il est dit:...mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu (12)
De là je comprends qu'une personne est unie a Dieu lorsqu'elle accepte le Seigneur, aussi Ephesien 1:13 ...en qui vous aussi vous avez esperé, ayant entendu la parole de vérité, l'evangile de votre salut;auquel aussi ayant cru, vous avez été scéllé du Saint Esprit, Esprit de la promesse (ou encore l'alliance entre Dieu et nous), apres cette union, les ecritures nous montrent que la personne faisait un acte devant toous: le bapteme qui selon Pierre est l'engagement d'une bonne conscience, un acte visuel devant tous; ce qui pourrait aussi se comparr à la ceremonie de mariage, qui est un acte visuel de l'engagement entre deux epoux.
d'ou je me pose la question à quel moment un homme est uni à une femme selon DIeu?
Puisse le Seigneur nous éclairer, amen

Waddle 29/08/2014 16:09

Bonjour Jibet,

Je dirais tout d'abord que c'est une question de conviction. Personne ne pourra dire avec certitude que c'est l'église, ou la mairie, ou les fiancailles, ou le mariage coutumier (en Afrique) qui unit un homme et une femme selon Dieu.

Surtout, ce que j'aimerais rajouter, c'est que l'union d'un homme et d'une femme c'est d'abord un engagement de l'un envers l'autre, et non pas un engagement envers Dieu.

Par ailleurs, au dela de l'engagement, si tu relis bien mon exposé, tu dois te poser la question de POURQUOI la fornication était-elle considérée comme un péché.

Est-ce à cause de Dieu? De la morale? Du fait de déshonorer la fille ou les parents?

Salutations fraternelles.

valdaquez 27/08/2013 13:07

Une analyse vraiment objective et qui tiens la route. En effet il ne suffit pas de ne prendre qu'une partie des ecrits biblique et tourner cela a sa sauce. Bien entendu notre corps est le temple de Dieu, il faut en prendre soin, cela peut arriver une fois en passant d'etre faible.

Waddle 17/07/2014 11:52

Bonjour Oliv,

Merci pour ton message. Je suis plus ou moins d'accord avec toi. Mais j'ai des points auxquels ton message ne répond pas.

1. Lorsqu'un homme séduisait une vierge non fiancée pour coucher avec elle, on ne demandait aucune "punition" pour la femme. L'homme devait l'épouser ou payer le père. Pourquoi ne demandait-on rien à la femme alors que selon nos critères évangéliques, les DEUX étaient dans le péché?

2. En Israel, lorsqu'on faisait un péché CONTRE DIEU, les réparations étaient soit la mort, soit un sacrifice pour réparer le péché. Pourquoi la fornication dans l'ancien testament n'avait pour punition que de payer le père, et pas de sacrifice?

Et on voit bien dans l'AT que la fornication ou les relations "illicites" l'étaient parce que dans la société juive, ELLES ETAIENT VUES COMME UNE OFFENSE AU PERE DE LA FILLE.

Si on garde donc ce même critère, si un père aujourd'hui ne se sent pas offensé quand il voit sa fille avec son "copain", pourquoi Dieu devrait-il l'être?

Salutations fraternelles.

oliv 12/07/2014 07:46

J'ai lu et compris ton argumentation, je trouve qu'elle a du sens si l'on a ton raisonnement. Cependant la fornication ou l'impudicité ne forment qu'un même mot "πορνεια" (pornéia) qui met en évidence toutes formes de rapports sexuels illicites (sexe avant mariage, adultère, homosexualité, zoophilie, inceste etc...) c'est a la fois un péché volontaire (péché égale rater la cible ou absence de conformité à une loi divine connu) qui offense Dieu et les hommes. Rien qu'avec cette définition du péché on peu dire que l'on offense Dieu puisque en péchant nous ne sommes pas conforme aux normes divines sont premiers but c'est d'avoir un peuple saint qui le glorifie... Il est vrai qu'aujourd'hui il est très difficile de dire ce qu'est le mariage, mais il est vrai qu' il demeure une institution divine avant tout (comme tu l'a mentionné en genèse) dans les différents cas de mariage de l'AT on peu se rendre compte qu'il suffisait de voir le père de la fiancée et l'affaire était dans le sac (c'est une coutume juive) aujourd'hui encore on agit ainsi en Israël... Le mariage est souvant dicté par la société dans laquelle ou nous nous trouvons, en Afrique il faut passer devant le chefs de la tribu, en france c'est Mr le maire, aux USA il faut soit passer devant un prêtre, pasteur, gouverneur etc... et le tour est jouer. Je crois que toutes ces façons de faire ont été établis par Dieu puisqu'elles sont des formes d'autorités qui régissent le monde (Romains 13:1 ¶ Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.Romains 13:2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.) je dirai qu'il serait plus sage de se marier comme on l'entend dans notre société (la mairie) car en le faisant je me plie au autorités (gouvernement de mon pays) qui fixe des règles pour marier deux individus. Mon frère les relations sexuelles en dehors du mariage sont a proscrire que l'on soit attaché émotionnellement ou pas, (la fiancée est la future marier)... Dieu vous bénisse tous

Waddle 14/04/2014 11:15

Bonjour Shooter,

Est-ce-que tu as seulement lu le texte?

La fornication est un péché grave...contre qui?

Salutations fraternelles.

shooter 14/04/2014 08:15

lol vous faites rire serieusement... toujours là à chercher une ''argument'' pour rendre les choses illicites licites. la fornication est totalement interdit dans tout les religion abrahamique, c'est a dire toute forme de sexe avant le marriage. arretez de suivre vos passions pcq vous memes avez le gout de forniquer et vous voulez trouver un ''echappatoire'' pour pas vous sentir mal. la fornication est un pecher GRAVE!

Fenol 27/05/2013 20:24

Le mot fornication dans la bible me pose un grand problème, et cela apparait vraiment flou. Les traductions de nos jours refusent de mettre le terme IMPUDICITÉ, elles préfèrent celui de FORNICATION, JE ME DEMANDE SI IMPUDICITÉ EST ÉGALE A LA FORNICATION. EST-CE QUE LE BON SENS DONNERAIT SENS AU TERME FORNICATION COMME SEXE AVANT LE MARIAGE SI LE MARIAGE SERAIT DANS SON SENS GLOBAL COMME ÉTANT SYNONYME DE LIAISON, UNION...1 HOMME+1 FEMME=2 POUR LA SCIENCE ET 1 SEULE CHAIRE POUR LA BIBLE, COMMENT LE BON SENS COMPRENDRAIT LA DÉFINITION DE FORNICATION?

Le blog de Waddle 27/05/2013 21:29

Bonne question!

La persévérance paiera 19/04/2013 00:52

Bonsoir,

il faut faire attention, des bouts de versets, peuvent faire perdre son essence à la bible.

il faut souvent lire le chapitre entier, pour être sure de ne pas se tromper.

La fornication était vraiment interdite en Israel et considérée comme une infamie si bien

qu'elles étaient lapidées.

Dans le même texte de Deutéronome plus haut on voit clairement,

lorsqu'un homme allait vers une femme qui était sa fiancée, s'il trouvait qu'elle n'était pas vierge,

comme c'est le cas de nos jours, (ce qui signifiait qu'elle a eu des rapports avant le mariage)

lors de la nuit de noces, il devait produire les preuves de sa non virginité, en présentant ses vêtements

non tâchés après le rapport sexuel,

et si c'était le cas, la fille était lapidée sur place car elle était coupable selon la bible de ne pas avoir été trouvé vierge :


On comprends donc que Le Seigneur voulait que les femmes avant le mariage restent vierges,

c'est à dire ne couchent avec aucun homme.

Mais si les femmes restaient vierges avant le mariage, et ne couchaient avec aucun homme,

c'est donc que les hommes également ne pouvaient surtout pas forniquer avec ses femmes qui restaient vierges.

C'étaient aux femmes, de se garder pures et chaste, comme l'Eglise aujourdh'ui.


Pour finir, le mot grec utilisé dans l’épître au Corinthien, ou Paul dit qu'à cause de l'impudicité que chacun se marie, est le mot "pornéia" qui signifie bien à l'origine fornication et non adultère.

Martial

Le texte de référece :

22.13
Si un homme, qui a pris une femme et est allé vers elle, éprouve ensuite de l'aversion pour sa personne,
22.14
s'il lui impute des choses criminelles et porte atteinte à sa réputation, en disant: J'ai pris cette femme, je me suis approché d'elle, et je ne l'ai pas trouvée vierge, -
22.15
alors le père et la mère de la jeune femme prendront les signes de sa virginité et les produiront devant les anciens de la ville, à la porte.
22.16
Le père de la jeune femme dira aux anciens: J'ai donné ma fille pour femme à cet homme, et il l'a prise en aversion;
22.17
il lui impute des choses criminelles, en disant: Je n'ai pas trouvé ta fille vierge. Or voici les signes de virginité de ma fille. Et ils déploieront son vêtement devant les anciens de la ville.
22.18
Les anciens de la ville saisiront alors cet homme et le châtieront;
22.19
et, parce qu'il a porté atteinte à la réputation d'une vierge d'Israël, ils le condamneront à une amende de cent sicles d'argent, qu'ils donneront au père de la jeune femme. Elle restera sa femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra.
22.20
Mais si le fait est vrai, si la jeune femme ne s'est point trouvée vierge,
22.21
on fera sortir la jeune femme à l'entrée de la maison de son père; elle sera lapidée par les gens de la ville, et elle mourra, parce qu'elle a commis une infamie en Israël, en se prostituant dans la maison de son père. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

Le blog de Waddle 20/04/2013 00:00

Tu parles de théorie comme si je m'étais levé un matin pour inventer des choses.

Est ce moi qui ai écrit qu'en cas de fornication, l'homme doit payer le père, et la femme RIEN???

Plutot que de m'accuser de faire des théories, dis moi donc à ton avis, pourquoi il n'est jamais rien demandé à la femme qui couche avec un homme?

Le seul cas où on la lapide, c'est quand son mari découvre qu'elle est venue en mariage non vierge. Dans les autres cas, j'ai cité les passages, il n'est rien demandé à la femme.

Dans Deuterenome 22 que tu cites, au verset 28, on dit que si un homme viole une femme, il n'est même pas lapidé. Il doit simplement épouser la femme. Si le crime de fornication était si infâme, pourquoi donc aucune lapidation?

Ce sont des questions concrètes!

Et le chapitre 22 dans on parle, c'est le même qui dit, au verset 11 qu'on ne doit pas porter des vêtements faits de 2 fils différents... C'est dire si ce chapitre concerne vraiment le peuple d'Israel, et n'a rien à voir avec la volonté parfaite de DIeu.

Martial 19/04/2013 23:27

Je persiste à dire que le fait que la fornication était condamnable
à cause de l'honneur du Père est une pure théorie de ta part.

Il est vrai qu'il est écrit coupable de s'etre prostituée dans la
maison de son père, mais cela ne veut pas dire que Dieu demandait
qu'on lapide de telles femmes juste pour réparer l'honneur du père.

Chaque fois que Dieu a demandé d'ôter,le,mal du milieu de toi, c'est pour éviter
qu'une chose qu'il considérait comme tellement souillante, qu'il avait peur que la
cela influence ou contamine les autres.

Je pense pour ma part, qu'il s'agit plus de laver l'honneur du Père,
qui à mon avis ne devait pas tellement désirer que sa fille meure.

L'homme quant à lui n'etait pas lapidé certes,

mais devait rester avec la femme avec qui il avait couché jusqu'à la fin de ses jours,

sans possibilité de la répudier. On pouvait donc considerer qu'il était marié.

par contre étant marié donc a cette femme, il ne pouvait donc plus coucher
avec une autre, car il devenait adultère.

Le caractère moral que l'on peut retenir de cette histoire,
c'est qu'une fois qu'un homme et une femme avait
couché ensembles, selon Dieu ils étaient liés jusqu'à
la mort de l'un des deux.

On en comprend donc mieux que Dieu avait réservé les
relations sexuelles uniquement pour le mariage, et on

ne peut donc que comprendre que Dieu ne voulait pas,

que les jeunes gens couchent avant le mariage.

Un bel exemple Jacob, qui a connu chacune de ses deux femmes,
seulement après que Laban les lui aie officiellement données en mariage,
après qu'il aie finit de,payer leur dot et las avant.
pour rappel, il a attendu 7 ans.

Et c'est là que l'on,comprend mieux le texte de Paul :

« Si ceux qui ne sont pas mariés manquent de continence, qu'ils se marient ; car il vaut mieux se marier que de brûler. »

Le blog de Waddle 19/04/2013 17:25

Re-Bonjour Martial,

Oui, on parle d'infamie. Comme on parlait "d'abomination", concernant le fait de manger du porc. Comme cet homme qui a été mis à mort parce qu'il avait...coupé du bois le jour du sabbat. Pour que Jésus vienne finalement dire que le sabbat a été fait pour l'homme et non l'inverse...

Concernant l'honneur du père, tu dis ce que tu "penses", moi je me base sur les textes et sur des choses concrètes, pas sur mon "intuition".

Ce sont les textes qui demandent à un homme qui couche avec une vierge, de payer le père pour prendre la fille, et si le père refuse de donner sa fille, alors l'homme doit payer le père quand même et repartir sans la fille.

C'est Exode 22.16 à 17 qui dit ça. D'ailleurs dans ce passage, on ne demande pas que la femme soit lapidée, mais simplement qu'elle épouse l'homme si le père accepte.

Concernant les frères de Jacob qui ont tué le mari de Dina, ça ne prouve rien, si ce n'est que, à cette époque, en effet, c'était vu comme une infamie.

Le fait que les textes demande à un homme qui a couché avec une femme de l'épouser, là encore il s'agit simplement de moeurs.

D'ailleurs, dans la suite des passages que tu as donné, au verset 19, le texte dit clairement que si un homme viole une femme avec laquelle il n'est pas marié, il devra juste payer le père et épouser la fille.

Si le péché est intolérable aux yeux de Dieu, pourquoi l'homme n'est-il pas lapidé? C'est même pire que de la fornication puisqu'il s'agit de viol...

Tout ceci montre que ce sont des lois liées aux moeurs et aux coutumes, avec le fait qu'on considère le péché de la femme plus grave.

Car dans la bible, une femme qui fornique (je ne parle pas d'adultère) peut être lapidée, mais un homme qui fornique, n'a pour punition que de payer le père et d'épouser la fille... Si ce n'est pas une loi de moeurs, je veux bien que tu m'expliques en quoi une telle loi peut être divine et éternelle, une loi qui considère plus grave la fornication de la femme que celle de l'homme...

Martial 19/04/2013 17:11

Ce n'est pas une question liée seulement à l'honneur d'un père.

C'est un point de vue, qui est le tien mais qu'on ne peut généraliser.

Dans ce texte on parle d'infamie, qui chaque fois qu'elle mot était prononcé,

indiquait un très grand pêché, pour lequel le coupable était systématiquement mis à mort.

Par ailleurs dans la suite du texte, Dieu demande de lapider, pour ôter ainsi le mal du milieu du peuple.

Les mœurs ont évolué peut être, mais je crois que c'est sur les lois sociales, tels que la dime, le voile, les lois sur les offrandes et tout.

Mais ces choses, pour ma part, non seulement je ne pense pas que c'était du à l'honneur d'un pêre, surtout quand Dieu demande d'ôter le mal du milieu du peuple

en lapidant la personne.


Pour ta question concernant l'homme qui a couché avec une femme, Le Seigneur disait que tant qu'il vivrait, il ne pourrait pas répudier une telle femme. Pourquoi ? Parce qu'il avait couché avec.

Dans mon texte, il s'agit d'un homme qui a pris une femme pour l'épouser.

Le Prince de Hamor a couché avec Dina la fille de Jacob et la bible dit que son cœur s'attacha au cœur de Dina et il sut parler à son cœur et il voulait sincèrement se marier avec elle.

La bible a parlé de son acte comme étant une infamie en Israel, indiquant que ca ne devait pas se faire,.

Plus tard, lorsque les frères de Jacob l'ont tué, ils ont indiqué à leur père,

qu'il a traité leur sœur comme une prostituée.

En Israel, au temps des patriarches la prostitution n'était pas celle qu'elle est aujourd'hui, mais c'était juste la définition donnée à la femme qui va avec un homme qui n'est pas son mari.

C'est d'ailleurs à l'origine la signification du mot "porneia", qui est aussi traduit par fornication.

Le blog de Waddle 19/04/2013 16:45

Bonjour Martial,

Je n'ai pas pris des bouts de versets. Mon étude est profonde et argumentée. Dans le verset que tu cites, au verset 21, il est dit que la femme mourra car "elle a commis une infamie en Israel". L'infamie est directement liée aux moeurs. De la même manière que c'était une abomination de manger du porc.

Et la question que tu peux te poser. C'est pourquoi lorsqu'un homme allait vers une femme sans être marié, il n'était pas puni de mort, mais devait seulement payer le père??

C'est une question centrale.

Si la femme est lapidée parce qu'elle n'était pas vierge, on n'exige nulle part que l'homme soit vierge, ou qu'il soit lapidé si on se rend compte qu'il ne l'est pas. Pourquoi?

Parce que c'est une affaire de moeurs. Comme le fait de manger du porc.

Or aujourd'hui, les moeurs ont évolué. Ca ne veut pas dire que c'est bien, mais simplement que, si dans la société où l'on vit, ce n'est pas considéré comme infâme par les parents qu'une fille aille vers son copain, de quoi les accusera t'on alors?

Toujours dans ton verset, il est écrit verset 21: "en se prostituant dans LA MAISON DE SON PERE". C'est donc exactement ce que je dis dans ma reflexion, à savoir, que cette infâmie est intrinsèquement liée à l'honneur du père, par rapport aux moeurs d'Israel.

Aujourd'hui, un père est-il vraiment déshonoré quand sa fille n'est plus trouvé vierge au mariage?

Enfin, comme je l'ai dit, les versets que tu cites ne répondent pas au point que je soulève. A savoir, pourquoi donc, pour un péché si grave devant Dieu, l'homme qui fornique a pour punition de payer la père?

C'est une question fondamentale, et pas un "verset isolé".

Salutations.

ANNE 11/12/2011 16:53


LA PAROLE DE DIEU NE CHANGE PAS.  «NE VOUS Y TROMPEZ PAS :NI FORNICATEURS,...NI ADULTÈRES....N `HÉRITERONT DU ROYAUME DE DIEU.» ET IL N`Y A RIEN À CHANGER.

Fenol 28/05/2013 17:22

J'aime le début de votre message "LA PAROLE DE DIEU NE CHANGE PAS". Qu'en pensez-vous des traductions, versions bibliques, ceux qui mettent FORNICATION à la place de IMPUDICITÉ? Quelle versions ou traductions lisez-vous?

JE RÉPÈTE COMME VOUS:"LA PAROLE DE DIEU NE CHANGE PAS" MAIS LES VERSIONS ET LES TRADUCTIONS BIBLIQUES CHANGENT!

susini 05/12/2011 15:47


Le vrai problème, c'est que chacun interprète la Bible à sa manière, ou plutôt selon ce qui l'arrange.


A qui appartient-il de décider -- ABSOLUMENT et que ce soit VALABLE POUR TOUS ET TOUJOURS-- de ce qui est relatif aux us d'un temps ou de ce qui est absolu ?


Si j'adhère à une Eglise, c'est parce que je la mets AU-DESSUS de ma propre pensée et que je préfère lui obéir que de risquer de m'égarer sur le chemin du Salut. "Qui vous écoute, m'écoute" a dit
Jésus. Cela me suffit !


Je vous souhaite la Lumière qu'on ne trouve qu'en doutant (un peu) de ses propres certitudes qui peuvent venir d'un autre esprit que le Saint-Esprit ! Bien amicalement.

Waddle 04/12/2011 19:13


Bonjour frère, quel commandement du décalogue parle de fornication?



Merci de m'éclairer, que DIeu te bénisse.

jean susini 04/12/2011 13:06


N'y a-t-il pas un commandement de Dieu (Décalogue) qui contredit ce que vous dites ?

Waddle 23/11/2011 10:28


Bonjour Fille du Roi,


 


Je vais essayer de répondre point par point ma soeur, pour faciliter l'échange.

1/


Tu écris:


Moi , JE LIS : "ça montre bien que le péché de fornication était plus lié à l'honneur PLUTÖT qu' à UNE OFFENSE à DIEU  "


De un : Il me semble que la notion de PECHé est TOUJOURS UNE OFFENSE ENVERS DIEU , sinon , il n'y aurait pas eu de péché !


 


Mais ma soeur, le péché est toujours une offense pour Dieu, évidemment, mais la notion de péché est bien quelque chose qui dépend du contexte non?

A l'époque, manger du porc était un péché, ça veut dire que c'est une offense pour Dieu si tu manges du porc aujourd'hui?


A l'époque, le fait de pratiquer une activité quelconque le jour du sabbat (samedi) était un péché grave (un homme a d'ailleurs été lapidé dans l'Ancien Testament car il avait simplement
RAMASSé DU BOIS le jour du sabbat), donc selon toi, aujourd'hui, c'est toujours quelque chose de grave?

Ensuite, est ce que tu as lu le raisonnement et les passages qui m'ont emmené à cette conclusion?

Si oui, explique moi pourquoi, dans l'AT, quand un homme et une femme non mariés couchaient ensemble, on demandait à l'homme de payer une dot au père, ET ON NE DEMANDAIT RIEN A LA FEMME,
MEME PAS UNE OFFRANDE DE PARDON. Pourquoi???

Si la bible elle même, explique que, lorsque 2 jeunes couchent ensemble, il faut payer une réparation au père, cela ne veut-il pas dire que ce péché était considéré comme une offense au père de
la fille?


J'aimerais bien que tu répondes à cette question.


 


2/ Tu écris:


Depuis QUAND l'honneur des hommes passerait AVANT celui de Dieu ?


Bah ma soeur, c'est à toi de me dire! Pourquoi donc, dans le cas que je cite plus haut, un homme et une femme qui couchent ensemble sans être mariés, on ne demande pas aux coupables d'aller
demander pardon à Dieu, ou de faire une offrande de pardon, mais plutot au jeune garçon d'aller payer le père de la fille?


Si ce péché était considéré comme un déshonneur pour Dieu, pourquoi donc Dieu ne demande rien au pécheur, a part le fait d'aller voir le père?


 


3/ Tu écris:


Donc , si je suis bien votre raisonnement , 2 personnes peuvent coucher ensemble sans être mariés ,( ET NE PAS OFFENSER DIEU ).. et qu'en est il
lorsque  qu'ils recommencent avec quelqu'un d'autre ?  ( et ainsi de suite  puisque c'est souvent le cas ) . Ils vont indéfiniment faire une seule chair avec différents partenaires
, et DIEU VA INDEFINIMENT JOINDRE DES COUPLES QUI SONT AMENés à se faire et se défaire ?? que devient alors la Parole de Dieu , dans tout celà ? ELLE EST  selon LA BIBLE , ETERNELLE , et
DIEU NE PEUT SE CONTREDIRE  !



Si comme tu dis, ma soeur, Dieu ne peut se contredire, pourquoi à l'époque de Moïse, Dieu a t'il autorisé la polygamie? David, Abraham, etc... ont eu plusieurs compagnes, et je n'ai jamais lu
dans la bible que Dieu avait eu un problème avec ce principe.

D'ailleurs, tu verras que Jésus lui même, quand il dit les propos que tu cites, les dit à propos du divorce, où il dénonce le fait que les hommes profitaient du droit de répudiation, pour se
débarasser des femmes dont ils ne voulaient plus. Ce qui était une injustice inacceptable pour Jésus.



Peux-tu me citer UN SEUL PASSAGE DE L'ANCIEN TESTAMENT, ou Dieu reproche à un de ses juges, rois, etc..., d'avoir eu plusieurs femmes? Pas une seule fois.


Enfin, si Dieu ne se contredit pas, essaye d'expliquer à quelqu'un pourquoi Dieu un jour, permetl la répudiation, et le lendemain, Jésus vient expliquer que ce n'était pas vraiment la volonté de
Dieu...

Tout cela pour t'expliquer le contexte joue bel et bien.


 


4/ Concernant la samaritaine


Jésus a bien précisé que celui qu'elle a n'est pas son mari. Mais il n'a jamais dit qu'elle était dans le péché. Il ne lui a même pas dit "Va et ne pèche plus". Il ne lui a même pas dit "Repens
toi". Il n'a fait que lui démontrer qu'il était le Christ, en montrant qu'il était capable de lui décrire toute sa vie.


 


5/ La question du porc


Contrairement à ce que tu dis ma soeur, elle n'est pas hors-sujet.

C'est même un très bon exemple. Car d'un côté, tu dis qu'il ne faut RIEN RAJOUTER, RIEN RETRANCHER à la parole, QUE DIEU NE SE CONTREDIT PAS, que dire que la fornication n'est pas un péché, c'est
dangereux, mais je te dis donc que MANGER DU PORC EST UN PECHE CAR C'EST ECRIT NOIR SUR BLANC DANS LA BIBLE, la, subitement, pour toi, ça devient hors sujet?


6/ Autre exemple du même type que le porc.


Si je te dis que les femmes ne doivent pas parler dans les assemblées, ni avoir le droit d'enseigner, CAR C'EST ECRIT NOIR SUR BLANC DANS LA BIBLE (et tu as dit qu'il ne faut
rien retrancher ni ajouter), tu en conclues quoi donc? Que les femmes qui se disent pasteur, les femmes qui enseignent, qui écrivent des livres pour enseigner, SONT DANS LE PECHE ENVERS
DIEU?


Si tu me réponds non, accepteras tu que je dise que tu es dangereuse, et que je suis outré que tu puisses aller aussi clairement contre la parole de Dieu?


Que Dieu te bénisse soeur, et merci pour l'échange

Fenol 28/05/2013 16:55

Je pense que la Fille du Roi devrait mettre les textes bibliques dans leur contexte, avant de juger la compréhension!

Selon la Prière du Prophète Daniel, c'est Dieu qui donne la science à ceux qui ont de l'intelligence...(Daniel 2:21)

Fille du Roi 23/11/2011 03:08


Si le fait de manifester mon désaccord avec vos "propos " , fait de moi une pharisienne à vos yeux  , j'en suis navrée , croyez le !! Néanmoins , je continuerai de " CRIER " , ( pour
reprendre vos termes ) que ces propos sont un réel danger pour des âmes mal affermies , en quête de VERITE !


Vous n'avez Rien ajouté , vous dites ?  Moi , JE LIS : "ça montre bien que le péché de fornication était plus lié à l'honneur PLUTÖT qu' à UNE OFFENSE à DIEU  "


De un : Il me semble que la notion de PECHé est TOUJOURS UNE OFFENSE ENVERS DIEU , sinon , il n'y aurait pas eu de péché !


De deux : Depuis QUAND l'honneur des hommes passerait AVANT celui de Dieu ?


Je lis encore : " Au fil du temps cette culture est devenue COMME UNE OBLIGATION morale et religieuse , VOULANT FAIRE CROIRE QUE si 2 personnes couchent ensemble SANS ETRE MARIES , C'est DIEU qui
est offensé " .


ça ressemble TROP à ce " Dieu a -t Il réellement dit  " Du serpent à Eve , qui manquant de discernement (...) est tombée dans le panneau .


Je lis DANS MA BIBLE , PAR CONTRE , ces paroles de Jésus AUX " PHARISIENS " qui cherchaient
TOUJOURS A LE CONTRER: N'avez vous pas LU que Le Créateur , AU COMMENCEMENT  , fit l'homme et la femme et qu'Il dit ," c'est pkoi l'homme quittera son mère et sa mère et S'ATTACHERA à SA
Femme  , et les deux deviendront une seule chair  ? Que l'homme donc , ne sépare pas ce que Dieu a unis  , ( ou joints ). (Matthieu 19 v 3à 8 )


Donc , si je suis bien votre raisonnement , 2 personnes peuvent coucher ensemble sans être mariés ,( ET NE PAS OFFENSER DIEU ).. et qu'en est il lorsque  qu'ils recommencent avec quelqu'un
d'autre ?  ( et ainsi de suite  puisque c'est souvent le cas ) . Ils vont indéfiniment faire une seule chair avec différents partenaires , et DIEU VA INDEFINIMENT JOINDRE DES COUPLES
QUI SONT AMENés à se faire et se défaire ?? que devient alors la Parole de Dieu , dans tout celà ? ELLE EST  selon LA BIBLE , ETERNELLE , et DIEU NE PEUT SE CONTREDIRE  !


Aux "Pharisiens " qui contestaient encore cette réponse de Jésus , Il a répondu : " C'est A CAUSE de la DURETé de votre coeur que Moise  vous a permis ... , AU COMMENCEMENT , il n'en était
PAS AINSI ! "


Hé oui , cher Waddle , c'est la dureté de nos coeurs qui nous amènent à agir contrairement à l'Ecriture , à prendre ce qui nous arrange et à mettre à une autre sauce ce qui nous dérange ! LA
FORNICATION EST UN PECHé  , et Dieu en est offensé , même si  , pour vous ça ne semble pas évident , et l'argument comme quoi ,Jésus n'a pas dit clairement à la Samaritaine , " Va et ne
pèche plus " ne tient pas debout  , car s'il fallait citer le nombre de gens à qui Jésus aurait dit celà , il faudrait sûrement des pages !! En tous cas , on peut lire que Même si Jésus n'a
pas prononcé " cette fameuse phrase " , la femme , en effet s'en est allée raconter partout , " venez voir un homme qui m'a dit TOUT CE QUE j'ai fait ! Ne serait ce pas le Christ ?  " La
bible ne précise pas qu'elle s'est CONVERTIE  A LA SUITE DE SON ENTRETIEN AVEC JESUS , MAIS C'Est POURTANT ce qui s'est passé !!  Tout celà pour dire que si la fornication , AU MËME
TITRE QUE l'ADULTERE est un péché , Dieu n'aime pas le péché , mais aime le pécheur , et cherche toujours à le convaincre par Son Esprit à reconnaitre son péché , à l'abandonner et à se repentir
afin qu'il obtienne son pardon !  ( au passage , Waddle , s'il n'ya vait pas eu lieu de penser que forniquer c'est pécher , Jésus , avait Il besoin de mentionner " Celui que tu as maintenant
N'EST PAS TON MARI ? ) . Quel aurait été alors l'intérêt pour le lecteur , vu qu 'on n'est plus dans l'Ancien Testament
, et que , manifestement , cette femme adulte mariée déjà 5 FOIS , n'avait plus à craindre d'offenser son père , donc , plus besoin de réparer l'honneur du père !


Il y aurait encore bien des choses à dire sur ce que j'ai lu dans votre texte  , mais je ne tiens pas à paraitre encore plus pharisienne à vos yeux ,  et je vais simplement laisser Le
Saint Esprit de Dieu faire Son oeuvre dans les coeurs .


Seulement , je vous le répète , n'interprétez pas Les Ecritures  " à votre manière  "  , c'est dangereux pour les personnes faibles  , ou pas éclairées  ..


.J'ai lu cette réponse à votre  texte  : " Le péché intervient quand on n'aime pas la personne avec qui on a ce genre de relation ..... Faire l'amour n'est pas un péché ".. ..Je n'ai
pas vu que vous avez contredit , ou rectifié ces dires !


Pour conclure , je reprendrai simplement vos propres paroles , lues dans un autre post , " ON PEUT FAIRE DIRE A LA BIBLE CE QUE L'ON VEUT , SI ON CHERCHE BIEN  " !! 


ATTENTION !!


( Et la si question du porc est franchement hors sujet je vous laisse tout de même ce verset de 1 Timothée 4 , v 1 à 5 )


Que Dieu vos accorde Sa grâce ..

Fille du Roi 22/11/2011 02:59


Je suis outrée de lire ces paroles , c'est une véritable honte , une abomination !!!! Rien d'autre qu'une "fausse doctrine " , venue de l'enfer même !!!! Satan avait dit à Eve : " Dieu n'a pas
réeellement dit ...." !! Ainsi , il a insinué le doute en Eve , et ce venin a empoisonné l'Humanité toute entière !


Waddle , êtes vous sùr d'être un enfant de Dieu ?? J'EN DOUTE FORT ! Sinon , je vous recommande de passer par une véritable repentance , et de cesser d'égarer le peuple de Dieu , et ceux qui sont
en quête de la Vérité ! Dieu met en garde quiconque chercherait à AJOUTER OU RETRANCHER QUOIQUE QUE CE SOIT A SA PAROLE !!!

Fenol 28/05/2013 17:09

Ma sœur, jette un regard sur Romain 14, ce serait mieux de ne pas juger comme ça! Je pense que la Fille du Roi devrait mettre les textes bibliques dans leur contexte, avant de juger la compréhension!

Selon la Prière du Prophète Daniel, c'est Dieu qui donne la science à ceux qui ont de l'intelligence...(Daniel 2:21)

Waddle 22/11/2011 11:09


Bonjour ma soeur "Fille du Roi". Quand tu dis que tu es "outrée", j'ai l'impression d'entendre les pharisiens qui étaient scandalisés, à chaque fois que Jésus s'éloignait de ce qui pour eux, était
la loi, donc quelque chose d'indiscutable... Sinon ma soeur, as tu lu l'article que j'ai écrit? Les exemples que j'ai pris? L'argumentation? Ou tu t'es juste arrêtée sur le fait que je dise qu'il
faille relativiser le péché de fornication? Tu dis qu'il ne faut rien ajouter ou retrancher à la parole, est ce que j'ai ajouté ou retranché quelque chose? Par exemple, tu manges du porc n'est ce
pas? Et pourtant, dans la parole, il est écrit noir sur blanc que le porc est une abomination pour l'Eternel non? Pourquoi donc est-il impossible de faire un travail de reflexion biblique sur la
fornication? Parce que ça touche le sexe et que pour beaucoup, le sexe est la pire des choses? Bref, si tu l'as constaté, ceci est un blog libre, un blog d'échange, de discussion, et pas un blog de
dogme, donc si tu n'es pas d'accord avec moi, tu peux le justifier en montrant où je me suis trompé dans mon argumentation, plutot que de crier que tu es OUTREE. Que Dieu te bénisse ma soeur.


Waddle 12/11/2011 23:40



Re-Bonjour Laurence,




Je n'ai pas dit que la fornication était considérée comme un péché SEULEMENT dans l'ancienne alliance.

Mais le péché de fornication est né à l'époque de l'ancien testament, donc il est bon de remonter à l'origine, pour bien comprendre ce qui pose problème dans cet acte.

Et à l'époque de Paul, qui était juif, il est bien normal que cette tradition n'ait pas forcément changé. D'ailleurs, quand Paul dit par exemple "C'est une honte pour l'homme d'avoir les cheveux
longs", soit on comprend qu'il parle par rapport aux us et coutumes de son époque, soit on considère que c'est une vérité de Dieu, intemporelle.

Or, pense-tu vraiment que Dieu se soucie de la longueur des cheveux des hommes?


Quand Paul dit qu'il est malséant pour une femme de parler à l'église, va t'on croire que Dieu a un problème avec cela?

Tout cela pour dire que, dans le contexte de la société juive qui est une société traditionnelle, il est évident que les personnes de l'époque ne peuvent pas considérer le fait que 2 personnes
couchent ensemble librement comme quelque chose d'acceptable.


Mais tu noteras quand même que de toutes les passages que tu cites qui parlent de fornication, Jésus n'est jamais dans ces passages. Ce sont toujours les apotres qui soulèvent ceci.

Je le dis parce que pour moi, Jésus était au-dessus du temps, au dessus des contextes, il enseignait seulement sur des vérités vraies, tandis que les apotres, aussi oints soient-ils, étaient
soumis aux us, coutumes, et contextes de leurs époques.

Paul épilogue sur les cheveux des hommes, la coiffure des femmes, etc..., alors que Jésus n'a jamais passé du temps à enseigner sur ces choses, qui relèvent plutôt des moeurs, des traditions et
coutumes, plutôt que du spirituel.

Que Dieu nous aide.

A bientôt soeur.



Laurence 12/11/2011 19:18



Bonsoir! waddle,


Contente de te lire.


De prime abord je te repondrai qu' il n'est pas question de culpabiliser quiconque mais de rechercher la veritre selon Dieu. IL est egalement important de noter que le chretien doit travailler a
se detacher de tout ce qui ne glorifie pas Dieu. Que se soit sur le plan sexuel ou non. donc vol, mensonge, orgueil et autres doivent etre autant combattus que tout peche sexuel.


 


Maintenant recherchons ce que signifie ce mot FORNICATION qui est au centre de cette discussion:


Selon Wikipedia, Le terme fornication désigne un rapport sexuel entre deux individus non mariés entre eux et peu etre associe au terme prostitution.


Quant au terme impudicite, il est generalement defini comme etant l'abscence de retenue,
de bienseance, de chastete et associe aux termes indecence, impudeur, immoralite.


Tu reaffirmes que les relations sexuelles entre deux personnes non mariees sont considerees comme un peche uniquement sous l'ancienne alliance (coutumes et temps anciens). Que c juste une
question de coutumes et moeurs pas une question spirituelle.


Si c'est bel et bien le cas, pourquoi la fornication est egalement condamne dans differents livre du nouveau testament a l'exemple d'Ephesiens 5, 1 Corinthiens 6et 7, Galates 5,
Apocalypse 17


 


Galates 5 mentionne que les impudiques n'heriteront pas le royaume des cieux.


 


1 Corinthiens 7: 2 dit: TOUTEFOIS POUR EVITER L'IMPUDICITE, QUE CHACUN AIT SA FEMME, ET QUE CHAQUE FEMME AIT SON MARI.


les versets 8 et 9 disent: A CEUX QUI NE SONT PAS MARIES ET AUX VEUVES, JE DIS QU'IL
LEUR EST BON DE RESTER COMME MOI. MAIS S'ILS MANQUENT DE CONTINENCE QU'ILS SE MARIENT;CAR IL VAUT MIEUX SE MARIER QUE DE BRULER.


 


 


Que Dieu nous aide.


 


 



Waddle 12/11/2011 10:54



Bonjour Laurence, et merci pour tes reflexions.

J'ai plusieurs remarques.

Déjà, relis bien l'article, et l'argumentation, et tu comprendras que, dans l'Ancien temps, le péché de fornication était mal considéré, pas parce que la personne pechait contre Dieu, mais parce
que la personne déshonorait le père de la femme.


Donc c'est bien une question de moeurs et des coutumes, et pas une question spirituelle.



J'ai donné assez d'éléments et de versets pour le prouver.

Par exemple, comme explique tu que, si quelqu'un couche avec une femme qui n'est pas la sienne, sa punition est de dédommager le père de la femme, et d'épouser cette dernière?
Pourquoi ne demande t'on pas à l'homme d'aller faire une offrande à Dieu?

Tout cela pour dire que, tout cela correspond au fait que, dans l'Ancien temps, la fille était considéré comme la propriété de son père. C'était donc lui qui était floué et déshonoré quand une
femme couchait hors mariage.


Autre point. Tu dis que le mariage est valide quand la père donne la main de sa fille. Je dirais que là encore, il s'agit de la coutume juive de l'époque, mais pas forcément de la volonté absolue
de Dieu.

Je te pose une question simple et concrète. Crois-tu que si 2 personnes se marient officiellement, et que le père de la fille n'était pas d'accord, alors s'ils couchent ensemble après le mariage,
Dieu considèrera qu'il s'agit de la fornication?


 


Il ne faut absolument pas confondre les us et coutumes du peuple israelite de l'époque, avec la volonté absolue de Dieu. Ce serait une erreur très grave.


 


Ou alrs il faudrait prendre les 650 commandements de l'ancien testament sur tous les sujets aussi divers, pour décider que c'est la volonté absolue de Dieu.


Pour la samaritaine, Jésus ne machait pas ses mots, et s'il estimait que le péché de cette femme était grave, il lui aurait fait remarquer. Sans forcément la culpabiliser, mais il l'aurait fait.
Or il ne fait absolument aucune remarque sur cela, ne lui dis pas comme il dit souvent: "Va et ne pèche plus", rien de cela.

Cela ne peut pas être un hasard à mon sens.



Pour conclure, sur tous les passages que tu as cités, je dirais en effet que tout chrétien, doit effectivement respecter son corps, se respecter et ne jamais laisser la chair dominer sur
l'esprit.


 


Mais simplement, il faut arrêter de culpabiliser les gens pour ces affaires de moeurs, en leur faisant croire qu'avoir des relations sexuelles, lorsqu'on est en couple et pas marié, est le péché
le pire, et le plus déshonorant de l'histoire.


Car le commandement numéro 1 de Jésus, c'est l'amour. Or 2 personnes qui couchent ensemble, ne font de mal à personne, ne volent personne, ne trompent personne, et surtout, cela ne prouve pas
qu'ils ont un mauvais coeur.

Et comme je l'ai dit, Jésus a parlé de beaucoup de choses, parlé du divorce, de l'adultère, etc..., mais jamais de la fornication. Ce n'est pas pour encourager ce phénomène, mais éviter de faire
de ce point le centre de l'évangile.


Dans nos sociétés, le sexe est tellement tabou qu'on dirait parfois qu'être voleur est moins grave qu'être en couple avec quelqu'un sans être marié.


Parfois, des gens ont peur d'avancer avec Jésus parce qu'on leur fait croire que, s'ils ont un copain ou une copine, ils sont abonimables devant Dieu...

Si dans l'Ancien Testament, c'était un péché parce que c'était déshonorant pour le père, est ce encore le cas aujourd'hui?? Alors pourquoi culpabilise t'on tous ces jeunes?


Il faut remettre quand même les choses à leur place.


Et le mot "impudicité" qu'on cite partout, ca ne parle pas forcément de fornication. Car "impudicité", cela signifie simplement quelque chose de honteux, d'impudique, de non convenable, pas
spécifiquement la fornication.


Que Dieu te bénisse Laurence, et merci pour l'échange.



Laurence 11/11/2011 14:33



SUIS DE RETOUR POUR TE PROPOSER DE MEDITER SUR CEs PASSAGE:


DEUTERONOME 22: 13-20


jE CITE LES VERSETS: '' 20 ET 21 '' MAIS SI LE FAIT EST VRAI, SI LA JEUNE FEMME NE S'EST POINT TROUVEE VIERGE, ON FERA SORTIR LA JEUNE FEMME A L'ENTREE DE LA MAISON DE SON
PERE;ELLE SERA LAPIDEE PAR LES GENS DE LA VILLE, ET ELLE MOURRA, PARCE QU'ELLE A COMMIS UNE INFAMIE EN ISRAEL,EN SE PROSTITUANT ( Ceci nous laisse entendre que une prostituee n'est donc pas uniquement celle qui vend ses services contre de l'argent ou autre bien. C
toute personne qui va avec une autre personne en dehors des liens du mariage) DANS LA MAISON DE SON PERE. TU OTERAS AINSI LE MAL DUMILIEU DE TOI.''


 


I CORIENTHIENS 6:15-20


NE SAVEZ-VOUS PAS QUE VOS CORPS SONT DES MEMBRES DE CHRIST? PRENDRAIS-JE DONC LES MEMBRES DE CHRIST, POUR EN FAIRE LES MEMBRES D'UNE PROSTITUEE?


LOIN DE LA! NE SAVEZ-VOUS PAS QUE CELUI QUI S'ATTACHE A LA PROSTITUEE EST UN SEUL CORPS AVEC ELLE? CAR EST-IL DIT LES DEUX DEVIENDRONT UNE SEULE CHAIR.


MAIS CELUI QUI S'ATTACHE AU SEIGNEUR EST AVEC LUI UN SEUL ESPRIT.


FUYEZ L'IMPUDICITE.QUELQUE AUTRE PECHE QU'UN HOMME COMMETTE,CE PECHE EST HORS DU CORPS;MAIS CELUI QUI SE LIVRE A L'IMPUDICITE ( FORNICATION  ET
ADULTERE Y COMPRIS: PAS SEULEMENT ADULTERE) PECHE CONTRE SON PROPRE CORPS.


NE SAVEZ-VOUS PAS QUE VOTRE CORPS EST LE TEMPLE DU SAINT-ESPRIT QUI EST EN VOUS,QUE VOUS AVEZ RECU DE DIEU, ET QUE VOUS NE VOUS APPARTENEZ POINT A VOUS-MEME?


CAR VOUS AVEZ ETEZ RACHETES A UN GRAND PRIX. GLORIFIEZ DONC DIEU DANS VOTRE CORPS ET DANS VOTRE ESPRIT, QUI APPARTIENNE A DIEU.


 


 


c'est fait ! Tes feedback seront les bienvenus. Merci



Laurence 10/11/2011 12:53



bONJOUR!


Il y'a une chose qui captive mon attention:


Je remarque que dans les passages de Deuteronomes cites par toi, on y ressort une seule categorie de fille ( fille VIERGE)
repartie en deux sous-categories: fille VIERGE FIANCEE et fille VIERGE PAS
FIANCEE.


Alors je tends a saisir ceci: LE PLAN DE DIEU POUR LA FEMME EST QUE FIANCEE OU PAR FIANCEE , elle doit ETRE VIERGE.


En d'autres termes, LE PLAN DIVIN EST QUE LA FEMME DOIT RESTEE VIERGE JUSQU'AU MARIAGE.


Pour ce faire, L'HOMME NE DEVRAIT PAS ALLER VERS UNE FEMME hors MARIAGE. Que tous les deux s'aiment ou non, se soient promis l'un a l'autre ou non.


Raison pour laquelle en cas de FEMME VIERGE FIANCEE (adultere), on parle dans ces passages de mort pour les deux parties et en cas de FEMME VIERGE PAS FIANCEE ( impudicite, fornication) on parle
de rachat aupres du Pere suivi du MARIAGE COMME MOYEN DE RESTAURATION.


Maintenant c quoi LE MARIAGE AUX YEUX DE DIEU? plus precisement Quand est-ce que Dieu considere deux personnes comme etant mariees?
Est-ce a partir du moment ou ces derniers vont signer un papier a la mairie? NON !!!


En parcourant des exemples detailles dans la bible comme ceux D'iSAAC ( GENESE 24) et de jACOB
(GENESE29) on se rend compte que LE MARIAGE A LIEU DES LE MOMENT OU LE PARENT DE LA FILLE ACCORDE LA
MAIN DE CELLE-CI A SON JUSQU'ALORS PRETENDANT. Ceci se faisait generalement apres le rachat de la fille au moyen des biens de valeurs offert par l'homme a sa futur belle famille.


DES CE MOMENT OU LE PARENT ACCORDAIT LA MAIN DE SA FILLE DE PREFERENCE ENCORE VIERGE, A SON PRETENDANT, LE MARIAGE AVAIT LIEU  ET OUVRAIT AINSI ALORS LA PORTE
AUX RELATIONS SEXUELLES HONORES PAR DIEU.


Souvenons-nous aussi de ceci: L'Homme quittera son pere et sa mere et s'attachera A SA FEMME et ils deviendront une seule chair.


Notons que le plan divin est qu'ils deviennent une seule chair normalement APRES s'etre attache a SA FEMME. Non pas AVANT !!!


 


Conclusion: DIEU HONORE LES RELATIONS SEXUELLES FAITES DANS LES LIENS DU MARIAGE, non pas dans les liens de deux personnes qui disent
s'aimer, s'etre promises l'un a l'autre, ou encore moins; disent tout simplement etre consententes.


 


Un petit plus: Reflection au sujet de la femme Samaritaine:


Jesus nous a envoye premierment precher la venue du Royaume des cieux  MATHIEU 10:7 et non convaincre les gens de leurs peches. Ceci serait
l'ultime  tache du Saint Esprit. JEAN 16:8. On dit parfois que la meilleure facon de PRESENTER L'EVANGILE c pas de chercher a
demontrer a une personne qu'elle vit dans tel ou tel peche, mais C DE LUI PARLER DE L'AMOUR DE DIEU POUR LUI OU ELLE, DE CE QUE DIEU A ENVOYE SON FILS UNIQUE
SUR LA TERRE POUR LUI OU ELLE, POUR LE RACHAT DE SON AME, DE CE QUE JESUS CHRIST EST VENU NOUS SAUVER DE LA CONDAMNATION ETERNELLE ET NOUS OFFRIR LA VIE EN ABONDANCE.  le
Saint-esprit se charge alors de convaincre la personne en ce qui concerne le peche, la justice et le jugement. en d'autres termes de lui ouvrir  les yeux  au fur et a mesure  sur
les zones d'ombres dans sa vie.


NE SERAIT-CE PAS TOUT SIMPLEMENT CETTE TACTIQUE QUE JESUS A OPTE D'UTULISER POUR SE REVELLE A CETTE FEMME? si c'est le cas, nous sommes bien d'accord que
CELA NE SIGNIFIERAIT EN AUCUN CAS QUE JESUS N'AVAIT FORCEMENT RIEN CONTRE LE FAIT QUE CETTE SAMARITAINE VIVAIT AVEC UN HOMME SANS ETRE MARIEE.


 


Que Dieu te benisse egalement !!!


 


 



EloJC 08/05/2011 23:48



L'acte sexuel est hautement spirituel. C'est le moment où les époux accomplissent une parfaite union pour ne faire plus qu'un, tel que le préconisait Dieu en
Genèse. Il ne s'agit pas de rester vierge jusqu'au mariage, mais plutôt de réserver cet acte pour la personne que Dieu veut pour chacun de nous. L'acte sexuel est une union de corps, de coeurs
(ou âmes) mais surtout d'esprits car l'être humain est constitué de ces trois composantes. C'est la troisième composante essentiellement qui fait que nous devons nous réserver pour la bonne
personne. 

Tout ce que nous faisons dans le monde physique, se reproduit en miroir dans le monde spirituel. Donc quand nous nous unissons à quelqu'un physiquement, nous nous unissons également
spirituellement à cette personne. Nous nous unissons à ses pensées, bonnes mais aussi mauvaises (sa dépression, son mal-être, ses envies de mort etc... ). Est ce que vous voyez où je veux en
venir? Continuons. Donc quand tu t'unis à 2, 3, 10, 100 personnes... tu collectionnes les "égarements spirituels" de TOUTES ces personnes. Est ce que vous pressentez que c'est une bonne chose
pour vous et votre équilibre mental et émotionnel? 

Ainsi, on constatera qu'on sort d'une relation toujours affecté, toujours avec un pincement, un souvenir tenace, quelque chose qu'on ne peut oublier. N'allez pas imaginer que c'est parce que vous
aimiez trop la personne et que c'est votre coeur qui n'oublie pas! non le coeur est le siège des émotions, et les émotions vont et viennent, sans faire de stop définitif. Les émotions sont
instantanées et très vite on les oublie. Donc ce n'est pas le coeur qui se souvient toujours de ces personnes, mais plutot notre esprit, le siège de nos pensées, de nos projets, de notre
intelligence, de nos décisions et choix, de notre caractère. Bref le moteur de notre vie. Quand tu mélanges la bonne essence avec des huiles frelatées, le moteur peut il fonctionner correctement
et faire avancer la voiture? NON. ou si elle avance, ce sera par à coup, pas de façon fluide. La bonne essence ce sont nos bonnes pensées, l'huile frelatée ce sont les pensées mauvaises de ces
personnes à qui on s'unit,le moteur c'est notre esprit, la voiture c'est notre vie. 

Pour aller plus loin dans l'analyse du point de vue spirituel de l'acte sexuel, je le comparerais à l'union parfaite entre Christ et son Eglise (c'est-à-dire ses fidèles) à laquelle nous
aspirons. Nous, épouse de Christ, nous nous donnons corps, âme et esprit à Lui. Nous nous abandonnons totalement à Lui. C'est à cela que tout chrétien aspire. L'union totale avec Christ. Pour que
cette union soit possible, nous devons être purs, car Dieu ne supporte pas le péché. Or nous sommes entachés du péché originel. C'est pourquoi nous devons être lavés de ce péché, et entièrement
restaurés avant d'être réunis à notre Seigneur. De même, pour que l'union soit parfaite entre les époux, ils doivent être purs de toute souillure. 

La fidélité des mariés préfigure également la fidélité que l'Eglise doit à Christ et que Christ a envers l'Eglise. Dieu ne tolère aucun partage de son amour. Soit l'on aime Dieu, soit l'on aime
Mammon, on ne peut servir les deux. De même, soit on est totalement avec notre époux(se), soit on n'est pas du tout avec lui (elle). 


 


Ne pas forniquer n'est pas seulement un péché qui déplait à Dieu, c'est aussi quelque chose d'extremement négatif pour nous même. Dieu veut notre bien, et Il a mis
en place des règles à respecter si l'on veut expérimenter le bonheur d'une vie avec Christ. Réserver l'acte sexuel au mariage est une de ces lois. Libre à chacun de la respecter ou non. Dieu ne
force personne. 



james 27/01/2015 21:39

Fenol, tu as fait une bonne et importante question mais dans la reflexion, elle l'a si bien dit au regard de la Bible, la debauche n'est pas admise, elle est un peche et tu sais que le mariage au regard de la loi que la Bible meme nous demande de respecter nous trace le chemin, la procedure a suivre est celle ordonnee par la loi et c'est tout.

Le blog de Waddle 28/05/2013 23:03

Bonsoir Fenol, je crois que tu as tout dit!

En particulier, sur l'importance de choisir le bon conjoint, plutôt que passer du temps à parler de fornication.

Que Dieu te bénisse.

Fenol 28/05/2013 19:49

Salut mon frère,

La polygamie était approuvée dans l'A.T mais cela posait de grands problèmes, David et Salomon en étaient victimes dans leur relation avec Dieu. De nos jours, des sociétés continuent à vivre dans la polygamie, est-ce que cela constitue un péché pour Dieu? Je ne sais pas, ce que je penses c'est que Dieu veut notre bien-être, si la polygamie constitue un scandales dans la société qu'on évolue, cela ira en opposition avec notre bien-être, d’où son affectation de notre relation avec Dieu, si elle (polygamie) ne présente pas une pratique illicite dans une société donnée, je doute qu'elle présenterait un péché devant Dieu. David et Salomon avaient, quand bien même, une bonne relation avec Dieu au moment qu'ils avaient plusieurs femmes, c'est le péché de l’adultère, de la relation païenne et d'idolâtrie qui leur présentaient le problème relationnel avec Dieu.

Cependant, la pratique de la polygamie dans l'AT, à mon sens, c'était une affaire de fonctionnement sociétal des juifs, tout comme les sociétés d'aujourd'hui qui en pratiquent, ce n’était pas le mariage d'UN HOMME et UNE FEMME devenant UNE SEULE CHAIRE que Dieu a prononcé dans le livre de la genèse.

Notre modèle serait: 1 homme + 1 femme= 1 seule chaire, ce ne serait pas 2,3... hommes + 1 femme ou, 1 homme + 2,3... femmes.

Donc, CE N'EST PAS

"ET LES TROIS,4,5...DEVIENDRONT UNE SEULE CHAIRE",

mais C'EST "ET LES DEUX..."

Ce qui est beau dans ce mariage, c'est qu'une tierce personne ne pourrait séparer ses DEUX conjoints, parce qu’ils sont unis par Dieu (Matthieu 19:6).

Maintenant, ce qui devrait être plus important que de condamner la fornication, c'est le comment de choisir son conjoint, en tant que chrétien pour que Dieu soit la jonction de leur relation conjugale.

Que notre lumière luise!

Le blog de Waddle 28/05/2013 16:56

Salut Fenol,

En effet, on peut se demander au final, pourquoi la sexualité est-elle autant condamnée de nos jours.

Par contre, quand tu demandes en quoi est-ce mal si un homme va vers une femme, alors que c'est un témoignage d'amour, je pense qu'il est quand même nécessaire, de donner un repère, un modèle idéal à suivre, même si on n'a pas la force de le respecter tout le temps.

Et le modèle, c'est justement que l'homme et la femme doivent former une seule chaire, mais idéalement, pas tout le temps, et pas avec des gens différents à chaque fois!

C'est pourquoi malgré tout, l'abstinence avant le mariage fait sens, en tant que principe et modèle, pour se préserver pour la personne avec qui on fera une seule chaire jusqu'à la fin.

Et ne nous voilons pas la face, le sexe n'est pas non plus une chose neutre, cela laisse des traces dans notre âme, dans notre subconscient, car cela touche à l'intime même de notre être. Et multiplier les partenaires ne peut pas être une chose à encourager. Donc au delà des aspects "juridiques" que j'aime très peu (car les lois de Dieu devraient être dans les coeurs et non pas tenir sur des papiers de lois et des textes juridiques), on peut dire que le sexe avec son partenaire ne peut être condamné, simplement, de nos jours, la notion de "partenaire" est une notion bien trop éphémère pour qu'on puisse s'appuyer vraiment dessus.

C'est pourquoi le "mariage" reste le moins mauvais repère.

Si un homme vit avec une femme depuis 20 ans, qu'ils ont des enfants, mais qu'ils ne sont pas mariés, il serait absurde de parler de fornication et de péché pour leur cas. Car on serait vraiment dans le légalisme.
Par contre, le problème d'aujourd'hui c'est qu'on a un "copain", on couche avec, dans 6 mois on a un autre copain, on couche avec, ainsi de suite, jusqu'à ce qu'un mariage nous arrête. Et la notion d'engagement, de l'importance de l'acte sexuel disparait pour devenir comme une banale consommation due. C'est ça le problème avec les moeurs actuelle.

Fenol 28/05/2013 16:37

C'est vrai, la Bible n'est pas un dictionnaire. Le mariage de deux personnes présentent toujours un aspect juridique c'est-à-dire un contrat selon la convention de la société en question, en est-il ainsi pour Dieu?

Si les lois de Dieu devaient être inscrites dans les cœurs, cela sous-entend que le chrétien devrait avoir l'Esprit Saint comme un télécommande dans ses comportements d’où le résultat du fruit de l'Esprit commençant par l'Amour selon Galates 5:22. Alors, pourquoi condamne-t-on un élément manifestant de l'amour envers la personne qu'on vise pour former une seule chaire, pour vivre ensemble dans les bons comme dans les mauvais jours, même si la loi humaine (la société) ne les connaissait pas encore comme mari et femme?

Toutefois, je penses que le travail de l'adversaire c'est de rendre: faux ce qui est vrai, mal ce qui est bien, laid ce qui est beau...Bref, détourner le bien-être de l'homme. La sexualité serait une chose sainte devant Dieu...

Que Dieu continue à nous éclairer l'esprit!

Le blog de Waddle 27/05/2013 23:51

Salut Fenol,

Je crois que tu poses des questions pertinentes. La bible en effet ne donne pas vraiment de définition "légale" de mariage. Evidemment, on a des exemples de mariage dans l'Ancien Testament, mais à l'époque, quand un homme voulait une femme, il allait voir le père, si le père était d'accord, il payait ce dernier et repartait avec la femme.

Et la fornication qu'on peut définir comme "relations sexuelles non autorisée", n'est pas non plus définie clairement. Les interdits sexuels précis sont listés dans l'Ancien Testament aussi mais il est clair que tout cela était directement rattaché aux coutumes et traditions de l'époque, plutôt qu'à une volonté divine éternelle.

Par exemple, lorsqu'un homme séduit une femme non mariée et couche avec elle, la règle était d'obliger l'homme à épouser la femme, si le père le veut. Si le père ne veut pas, l'homme devait simplement payer le père et s'en aller. Mais à la femme, on ne demandait rien!

Comment comprendre cela alors que les 2 sont fautifs? C'est bien qu'il y a une question de moeurs et habitudes de l'époque.

Donc plutôt que de chercher des définitions légalistes et des articles de loi je dirais que les lois de DIeu doivent être inscrites dans les coeurs, et que, dans toute chose, il faut agir avec mesure et du respect pour soi-même, pour son corps, pour sa dignité.

Que Dieu te bénisse.

Fenol 27/05/2013 23:10

Si FORNICATION veut dire SEXE AVANT LE MARIAGE, c'est quoi le MARIAGE selon la BlBLE?

Si MARIAGE veut dire, selon la BIBLE, DEUX PERSONNES QUI DEVIENNENT UNE SEULE CHAIRE (Genèse 2:24), le consentement des conjoints pour devenir une seule chaire ne constituerait-il pas un prélude de mariage devant Dieu?

Dans ce prélude, est-il permis d'entrer en relation sexuelle?

Si non, où se trouve la référence biblique?

Si oui, où se trouve la référence biblique?

S'il n'y a pas de réponse, pourquoi dit-on que la fornication est un péché?

Fenol 27/05/2013 22:48

EloJC, j'aime votre commentaire mon frère. D'après ma réflexion, ma compréhension de la Bible, le mot "fornication" n'est pas conforme à la Bible comme étant un péché sexuel, c'est ce mot là que les traducteurs contemporains de la Bible remplacent à la place de "impudicité" qui est différent de ce qu'on voudrait dire de la fornication (sexe avant le mariage), or l'impudicité est condamné par la Bible. Ce mot (impudicité) est d'origine grec "porneia" toutes actes sexuels illicites selon la Bible tels que: Prostitution, adultère, inceste, zoophilie, convoitise sexuel des personnes autres que son conjoint. J'ignore la Fornication comme un élément de l'impudicité, non seulement par vos remarques mais aussi par le livre cantiques des cantiques de Salomon (chapitre 4 et 5) qui enchérie la fiancée, certain commentateurs voudraient interpréter la fiancée comme l’Église, et le bien aimé comme étant Jésus, en toutes interprétations, j'ignore celles qui sont vraies ou fausses mais je remarque que, si c'était un péché de caresser profondément la personne qu'on vise pour construire une famille ou qu'on promet de contracter mariage devant Dieu et devant la société, la Bible n'aurait pas utilisé le terme FIANCÉE, dans le livre susmentionné, pourquoi pas FEMME (mariée). J'aimerais bien convaincu que le sexe avec ma fiancée est un péché, j'en cherche des références bibliques mais je ne les ai pas encore trouvés s'il y en a vraiment.
Toutefois, c'est bien de la part des dirigeants de l’église locale d'encourager les jeunes non-mariés de s'abstenir les pratiques sexuelles avant la cérémonie nuptiale pour éviter la grossesse précoce et le mauvais regard de ceux qui voient l'acte sexuel d'une manière négative dans leur assemblée, cela pourrait leur présenter une pierre d'achoppement, entant que chrétien évangélique, on vit pas seulement pour soi, on vit aussi pour l’édification des âmes d'autrui. En ce sens, les pasteurs n'ont pas tort d’interdit la fornication dans leurs assemblée mais cela n'a rien à voir avec l’impudicité.

fusu 30/04/2011 19:16



je suis d'accord avec le frère waddle effectivement jai été victime de démon qui soit disant vienne quand tu pratiqie la fornication, si tu regarde bien le mot fornication c'est à) dire coucher
avec quelqu'un sans avoir de sentiment réciproque bref je raconte mon histoire...


j'ai donc subit des attaques nocturne, j'ai arrété de copuler un mong moment et celà a continué jusqu'à ma délivrance et enfaite le problème était que mon père l'a su et m'avait maudit!! de plus
j'ai rencontré des gens qui était vierge mais qui avait ce même genre de démon comment expliquer celà??


tout simplement parce que leur famille respective les mariait avec des esprits qui soit disant n'attaque que quand tu pratique la fornication alors j'aimerais dire que le péché intervient quand
tu n'aime pas la personne avec qui tu as ce genre de relations de plus que tu fais celà pour ton propre plaisir a vous de méditer moi aussi je croyais celà mais faire l'amour n'est pas un péché
dieu n'a jamais dit signer un papier àla mairie et vous ne pécherait pas!!!


puis l'apôtre paul a donné de conseils aussi, j'ai vécu celà aujourd'hui tout va bien je suis réconcilié avec mon père et c'est parti



Waddle 06/03/2011 20:24



Bonjour Nanok,


Que DIeu te bénisse.

Quelle importance? Ce qui importe c'est ce que je crois, ce que je fais, ou bien de quelle confession je suis? 



james 27/01/2015 21:32

j'ai bien lu ta reflexion, j'aime la precision que tu as faite au sujet de la debauche et la fornication surtout a la lumiere de la bible, elle m'a eclaire car j'etais dans la confusion sur cette question, tu m'as eclaire un peu sur ce point. je vais approfondir mes recherches afin de pouvoir etre totalement clair juste pour partager avec les autres jeunes chretiens.

Nanok 06/03/2011 15:20



J'aimerai savoir de quelle confession religieuse ete vous ??



Catherine 24/09/2010 17:38



 


no comment! je
vois que tu rediges vraiment les articles qui t'arrangent mon frère! Fais gaffe mon frère! Fais gaffe


 


don't you think the Bible is interpreted (by some) in a way that satisfies
one's curiosity


one way to interpret the Bible is to personalize it ....in my
opinion 









Pierrot 15/09/2010 19:28



J'en profite pour remercier Nash de son honnêteté pour avoir répondu sur un autre fil !


Parler selon son coeur , et avec honnêteté , en considérant la "parole de Dieu" , je pense que celà est "agréable à Dieu " ....


Et tout le monde peut se "planter" , n'ayons pas peur de le "reconnaitre" ....!!!



Waddle 15/09/2010 16:09



Ok Pierrot :-)


J'étais bien là, comme tu as pu le voir, j'ai écrit quelques reflexions entre temps, mais aucun commentaire!



Pierrot 15/09/2010 16:07



""En fait, malheureusement, à cause d'une erreur technique de ma part, tous les commentaires depuis le 26 avril n'étaient pas publiés!


Et je n'avais donc pas vu ces commentaires depuis fin avril!""



Waddle 15/09/2010 09:14



Ok Pierrot, merci.

De quel forum parle-tu au fait?



Pierrot 15/09/2010 06:04



Je voulais parler de la "marque" de ceux qui, aujourd'hui, enseignent ou disent des choses contraires à ce qui est écrit , et lorsqu'on les "reprend" , sont incapables de répondre aux questions
claires et simples posées ....


En fait , ils en seraient capables si ils voulaient , mais ça "ternirait" grandement  leur doctrine ou leur "théorie" , et ça , ils ne peuvent se résoudre à l'avouer ....


C'est une certaine marque d'hypocrisie , à mon sens ...


Tu leur demandes "pourquoi" ....et ils te répondent par autre chose !


Oui , moi aussi , je venait sur le forum ....mais il n'y avait jamais rien de nouveau ...Je le croyait "en vacances" !



Waddle 14/09/2010 23:04



Hello Pierrot, content de te retrouver mon frère.


Cependant, de quelle "marque" parle-tu? 


Que Dieu te bénisse.



Pierrot 14/09/2010 19:32



Oui , Nash ...


Je trouve que tu  écris ...mais sans jamais répondre aux questions posées !!!


C'est bien dommage , car on avance pas !


Ne serais ce pas la "marque" de quelque chose ???



Waddle 14/09/2010 10:41



Toujours aucune argumentation.


Ca me fait penser aux pharisiens qui ne pouvaient jamais répondre aux argumentations de Jésus, mais qui passaient leur temps à dire qu'il a un démon et qu'il est hérétique.


Je te le dis, ne te soucie pas pour moi, chacun est responsable de ses actes.


A bientôt.



nash 14/09/2010 01:33



no comment! je vois que tu rediges vraiment les articles qui t'arrangent mon frère! Fais gaffe mon frère! Fais gaffe!



Jowel 09/09/2010 09:32



Bonjour,


Je ne saisi pas très bien la finalité de la réflexion ayant trait à la samaritaine et Jésus.Je cite:


"Il continue simplement à enseigner à cette femme, que le salut arrive, et qu'il faudra adorer Dieu en esprit et en vérité.
Aussi, il lui révèle qu'il est le messie attendu.

Rien de plus   Surtout la fin" Rien de plus". Que veux t-on insinuer par là?


Je crains que si il n'y a pas un développement derrière cela peut porter à confusion.


Merci et bonne joirnée dans le Seigneur.








09/09/2010 10:57

Rien de plus signifie qu'il n'a pas commencé à lui faire la morale sur l'impidicité, sur le fait qu'elle doive se séparer de son concubin, etc... Voilà ce que je voulais exprimer. Que Dieu te bénisse.

Waddle 08/09/2010 14:30



Hello Cyrielle, merci de ton commentaire...



En fait, malheureusement, à cause d'une erreur technique de ma part, tous les commentaires depuis le 26 avril n'étaient pas publiés!


Et je n'avais donc pas vu ces commentaires depuis fin avril!


Bref, je suis d'accord 100% avec toi.

Je ne dis pas que les chrétiens ont fait fausse route depuis des siècles.

Je dis simplement que, si quelqu'un aujourd'hui ne respecte pas le cadre précis et rigoureux dicté par la chretienté aujourd'hui, cela ne veut pas forcément dire qu'il pèche aux yeux de Dieu.

Que DIeu te bénisse :-)



DiDDy 03/09/2010 07:34



Tr tr tr tr bien resume ! Je n'aurais pas fait mieux (Ok, si peut-etre lol).


Surtout la derniere partie avec l'histoire de la femme samaritaine. J'y pensais deja dernierement lorsque le texte etait lu par un pasteur. Je me suis posee la qst de savoir pourquoi Jesus n'a
pas insiste ou mm condamne le fait qu'elle soit avec un homme qui n'est pas marie... et pourtant aujourd'hui, les chretiens auraient vu cela comme un peche digne de l'expulsion.


Les chretiens d'aujourd'hui ne sont definitivement pas differents des Pharisiens de cette epoque la. Nous devons reellement revoir nos enseignements et surtout les elts sur lesquels se concentrer
!



Cyrielle 23/08/2010 21:21



Bonjour Waddle,


Je me permets de réagir sur ton article (encore sur un autre, hé oui :-)... )


C'est une très bonne démarche de ta part de vouloir libérer les tabous sur le sexe pour les chrétiens. On peut en
effet noter que la Bible parle de manière très positive de la sexualité. L'apôtre Paul par exemple, encourage les couples mariés à ne pas se priver de relations sexuelles (1
Corinthiens ch.7 v. 5), le Cantique des cantiques est tout entier conçu comme un hymne à l'amour, dans le livre des proverbes, nous sommes là encore conviés à nous réjouir et à jouir de
la sexualité...


Mais afin qu'elle soit épanouissante et exercée dans le respect de l'autre, la sexualité est appelée à se vivre dans un cadre
précis. Dans toutes les sociétés, dans toutes les époques, l'homme a vu la nécessité de réglementer l'exercice de la sexualité afin de protéger la société de certains débordements (d'où par
exemple l'interdit de l'inceste). Comme cadre aux relations sexuelles, Dieu nous a indiqué le mariage : l'engagement public et pour la durée de la vie, d'un homme et d'une femme qui
décideront de se donner exclusivement l'un à l'autre.

Dans ce cadre-là, Dieu dit que la sexualité est bonne. Par l'apôtre Paul, il nous dit par exemple :


1 Corinthiens 7:8/9: Si ceux qui ne sont pas mariés manquent de continence, qu'ils se marient ; car il vaut mieux se
marier que de brûler.


1 Corinthiens 6:18/19: Fuyez la
débauche. Quelqu'autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à la débauche pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le
temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu... ?


Hébreux 13:4: Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauchés et
les adultères.



Tu parles de fornication: Que signifiait-elle dans la Bible? Le mot "débauche" que nous avons en français
dans nos Bibles, est en grec dans le texte original le mot "porneia". Traduit diversement par "fornication", "débauche", "impureté", ce terme désigne toute sexualité qui
est pratiquée en dehors du mariage (alors que le mot adultère concerne toute activité sexuelle qu'une personne mariée a avec un autre partenaire que son conjoint).


Concernant les relations sexuelles en dehors du mariage, la Bible est donc très claire : au travers de multiples références, elle nous invite
à nous en abstenir. Pour redire les choses autrement : les relations sexuelles sont bonnes et voulues de Dieu, dans un cadre précis : le mariage. En dehors de ce cadre,
la Bible en parle en terme de péché.

Pourquoi le sexe serait-il de la "débauche" hors mariage, et comme par magie, deviendrait-il bon une fois mariés ?

Il n'y a pas de "magie" ici, ni de décret arbitraire et sans fondement de la part de Dieu, ni de "Dieu égaliste qui exigerait un certificat de mariage", comme tu l'as dis.. La différence
se situe dans le lien social, dans l'engagement dans la durée, dans l'apprentissage de la maîtrise de soi et du respect de l'autre - autrement dit dans la signification profonde et
réelle du mariage.


 


Je ne pense donc pas que les chrétiens ont fait fausse route durant des siècles. N'essayons pas de nous justifier ou de chercher des excuses auprès de Dieu. Ce
qui est écrit est écrit: on ne peut revenir dessus.


Encore une fois, n'hésites pas à venir rebondir sur mes propos en m'écrivant par mon email.


Que Dieu te bénisse mon frère.



Amicalement.